Résultats : chez AMD, 6 processeurs sur 10 sont des APU

Cloud

AMD a publié des résultats du troisième trimestre en hausse grâce au bon accueil des APU, processeurs intégrant CPU, GPU et contrôleur mémoire.

AMD a maintenu ses résultats positifs au cours du troisième trimestre. Sur la période en question, l’entreprise a généré 1,69 milliard de dollars de chiffre d’affaires (+4  % annuellement, +7  % par rapport au deuxième trimestre). Soit 97 millions de dollars de bénéfices net (un chiffre certes modeste, notamment face aux plus de 500 millions de son concurrent Intel, mais en progression en regard des 61 millions du trimestre précédent).

Des résultats notamment portés par l’activité graphique (cartes, processeurs) en hausse de 10  % séquentiellement (à 403 millions) et 4  % annuellement (notamment porté par les offres de solutions mobiles). Mais c’est avant tout le lancement des APU (Accelerated Processing Unit), ces nouvelles générations de processeurs qui intègrent CPU, GPU et contrôleur mémoire dans un même morceau de silicium et s’adresse tant aux netbook et notebook qu’aux desktop, qui a tiré l’activité d’AMD (+20  % sur un an). Les APU constituent désormais 90  % des processeurs mobiles livrées et 60  % de l’ensemble des puces maison. A 1,3 milliards de revenus, l’activité desktop grimpe pour sa part de 6  % séquentiellement.

AMD porté par le nuage

« La forte adoption des APU AMD a entraîné une hausse séquentielle de 35  % des revenus dans nos activités mobiles, justifie Rory Read, le nouveau dirigeant du groupe. Malgré les contraintes d’approvisionnement, nous avons bénéficier de revenus des ventes à deux chiffres et les commandes ont grossi dans les pays émergents comme la Chine et l’Inde ainsi que l’ensemble des gains sur les portables grand public. Grâce à une discipline de travail retrouvée et notre capacité à innover, nous chercherons à accélérer notre croissance axée sur l’offre basse consommation, les marchés émergents, et le cloud. »

Sur ce dernier point, AMD présentera mi novembre Interlagos, son processeur Opteron 16 coeurs pour serveur déjà intégré à plusieurs centres de calculs dont le High Performance Computing Center Stuttgart, le UK’s National Academic Supercomputer Service, le Swiss National Supercomputing Center ou encore « Titan » le super calculateur du Department of Energy’s (DOE) Oak Ridge National Laboratory (ORNL). Avec 27  % de croissance séquentielle, l’activité serveur d’AMD s’inscrit également comme un centre de fort développement pour Sunnyvale.

Malgré cette tendance haussière, AMD reste prudent. L’entreprise s’attend à une modeste croissance séquentielle de 3 % de son chiffre d’affaire, « à plus ou moins 2  % », au quatrième trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur