Résultats encourageants pour Ericsson

Cloud

L’équipementier affiche un bénéfice inférieur aux attentes mais, bonne surprise, ses revenus sont meilleurs que prévu

Le leader mondial des équipements télécoms pour mobile, le suédois Ericsson n’a pas convaincu les marchés. Le groupe affiche un bénéfice imposable en hausse de 16% à 10,1 milliards de couronnes (1,09 milliard d’euros) au quatrième trimestre, légèrement inférieur au consensus.

La marge brute est également décevante puisqu’elle passe de 45,6% au troisième trimestre à 44,2%, contre 45,3% attendus. Ericsson a expliqué cette baisse par la place croissante occupée au sein de son activité par les services de gestion de réseaux pour le compte d’opérateurs. Le chiffre d’affaires est néanmoins meilleur que prévu, s’établissant à 45,7 milliards de couronnes contre une prévision de 43,8 milliards. Pour l’ensemble de 2005, le bénéfice imposable a augmenté à 33,3 milliards de couronnes contre 26,2 milliards sur 2004. Côté prévisions, ce n’est pas non plus glorieux puisque Ericsson table sur une croissance modérée pour le marché mondial des systèmes mobiles, tout en affirmant continuer à prendre des parts de marché à ses concurrents. Sa part de marché globale de l’équipementier se monterait maintenant à 35%. “La croissance du trafic sur les réseaux mobiles mondiaux devrait se poursuivre, conséquence à la fois de l’arrivée de nouveaux services et de nouveaux abonnés”, a déclaré le groupe dans un communiqué. “Pour 2006, nous continuons à croire que le marché des systèmes mobiles globaux, mesuré en dollars, affichera une croissance modérée par rapport à 2005”, a-t-il ajouté.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur