Résultats financiers : la fin des années dorées pour Samsung ?

MobilitéRégulationsSmartphones
Samsung Mobile World 2013

Le résultat opérationnel de Samsung Electronics devrait poursuivre sa chute au second trimestre 2014. Le marché des smartphones se resserre et devient plus concurrentiel.

Samsung Electronics prévoit un résultat opérationnel en baisse de 24 % au second trimestre 2014, par rapport à la même période de l’année 2013. Le pire résultat enregistré sur les deux dernières années.

Il devrait ainsi se fixer à 7,2 billions de wons sud-coréens (environ 5,2 milliards d’euros), contre 9,5 billions un an plus tôt (6,9 milliards d’euros). Nous sommes loin des 8,3 billions de wons attendus par les analystes (6 milliards d’euros).

Le chiffre d’affaires chute pour sa part d’environ 10 %, à 52 billions de wons sud-coréens (environ 37,8 milliards d’euros). En toute logique, l’action de la société a chuté en Bourse. Une correction purement mécanique, visant à rattraper la différence entre résultats réels et résultats attendus.

De multiples raisons

Un ralentissement des ventes de smartphones et un moindre succès des modèles les plus onéreux sont mis en cause. La firme coréenne doit ainsi faire face à plusieurs phénomènes :

  • Le marché des smartphones passe d’une phase d’équipement à une phase de renouvellement. Les volumes de ventes tendent donc à chuter. Les constructeurs chinois sont passés par là et les ambitions de Lenovo ou Huawei pourraient porter un dur coup au Coréen.
  • Deuxième point, les terminaux mobiles de haut de gamme vendus à prix d’or ne font plus recette, le low cost touchant dorénavant aussi les smartphones les plus puissants. Samsung n’a visiblement pas mesuré pleinement la portée de ce mouvement.
  • Troisième élément, la faiblesse du dollar face au won sud-coréen a incontestablement freiné les exportations de la firme. Le won a atteint son plus haut par rapport au dollar depuis les six dernières années.
  • Enfin, dernier point, un retard technologique sur les puces 4G, qui oblige Samsung Electronics à faire appel à un tiers (Qualcomm) pour équiper ses nouveaux terminaux mobiles, plutôt que de s’appuyer sur ses propres offres.

Des solutions en vue ?

Pour sortir de l’impasse, Samsung Electronics se doit maintenant de casser encore les prix de ses smartphones, en particulier sur le milieu et le haut de gamme. Sur les terminaux d’entrée de gamme, la firme est d’ores et déjà plutôt bien positionnée, avec des tarifs très agressifs.

La société espère faire mieux au troisième trimestre, avec la sortie de son Galaxy Note 4. Elle devra toutefois compter avec l’arrivée de l’iPhone 6 d’Apple. De plus, le marché des smartphones étant passé en phase de renouvellement, il est peu probable que les performances financières du passé soient réalisées à nouveau.

Enfin, Samsung devra résoudre le problème rencontré en termes d’indépendance technologique. La société a plutôt été en avance sur les composants Cortex-A15, mais tend aujourd’hui à prendre du retard. Sur la 4G tout d’abord, où aucun Exynos n’est actuellement disponible, mais aussi sur le 64 bits, où la firme s’est fait surprendre par Apple, qui propose des smartphones 64 bits depuis maintenant plus de 9 mois.

Nos quiz :

Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Samsung
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur la bataille opposant Apple à Samsung
Quiz Silicon.fr – La mobilité en 10 questions

Crédit photo : © Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur