Résultats financiers : Intel signe un second trimestre record !

Cloud

Chiffre d’affaires et bénéfice en hausse pour Intel, qui atteint ainsi son record historique. Un succès porté par le retour en force des investissements professionnels.

Intel ne connait pas la crise. En janvier dernier, la compagnie annonçait un chiffre d’affaires de 10,6 milliards de dollars, pour un résultat de 2,3 milliards de dollars. Le premier trimestre 2010 se voulait toujours aussi exceptionnel, avec un chiffre d’affaires de 10,3 milliards de dollars et un bénéfice net de 2,4 milliards de dollars. Le second est encore meilleur, puisque la compagnie signe des résultats de 10,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires et de 2,9 milliards de dollars de bénéfice.

« C’est le record absolu de la compagnie dans tous les domaines : revenus, marge brute, bénéfice par action et résultat opérationnel, » constate Stéphane Nègre, le président d’Intel France. « Nous prévoyons un chiffre d’affaires de 11,6 milliards de dollars pour le troisième trimestre, plus ou moins 400 millions de dollars, » ajoute-t-il.

Les responsables de la compagnie ne se risqueront pas à une estimation des résultats attendus pour 2010, mais « en toute logique, cette croissance devrait se poursuivre tout au long de l’année ». Les résultats de 2009 (chiffre d’affaires de 35,1 milliards de dollars et bénéfice net de 4,4 milliards de dollars) devraient donc être largement dépassés.

stephanenegre0.jpg

Le retour du marché professionnel

« Au cours des deux précédents trimestres, nous avons constaté une forte croissance du marché grand public. Elle se poursuit, mais c’est le retour du marché professionnel qui nous a permis d’obtenir ces derniers résultats. Il prend deux formes. Tout d’abord, le renouvellement des parcs informatiques, qui avait fait défaut en 2009 à cause de la crise économique. Nous constatons également un retour des investissements d’infrastructure :datacenters, cloud, etc. »

L’Atom en embuscade

« Le processeur Atom est en forte croissance : +16 % de chiffre d’affaires depuis le trimestre dernier. Il est principalement porté par lesnetbooks. Toutefois, cette famille abordera rapidement d’autres marchés : les tablettes (une trentaine de produits sont en cours de développement), lessmartphones(un partenariat a été signé avec Nokia) et le monde de la télévision (des accords ont été signés avec Google et Sony). Sur le marché français des ‘box’, l’Atom devrait également monter en volume. Ainsi, la prochaine LiveBox d’Orange adoptera cette puce. »

Les marchés classiques toujours présents

« Le marché de l’informatique traditionnel est soumis à un paramètre de saisonnalité. Il se vend ainsi plus de PC au quatrième trimestre. De même, le second trimestre est en général le plus faible, avec une baisse du chiffre d’affaires de 5 % par rapport au premier trimestre. Cette année, nous constatons toutefois une hausse de 2 % sur cette période. Cette croissance est portée par le succès de la plate-forme Core i3, i5 et i7. Aujourd’hui, il se vend environ un million de PC par jour. Nous prévoyons que ce marché va doubler d’ici 2015. »

Pause estivale oblige, ne vous attendez pas à beaucoup de nouveaux produits dans les semaines à venir. Toutefois, Stéphane Nègre promet une flopée d’annonces lors de l’IDF 2010 de San Francisco, qui se tiendra du 13 au 15 septembre prochain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur