Résultats financiers 2013 : mauvaise année pour IBM

CloudRégulations

IBM affiche une baisse de son chiffre d’affaires de 5 % et de son bénéfice net de 1 % sur l’année 2013. La direction de la firme décide de renoncer à ses bonus.

IBM vient de livrer les résultats de son quatrième trimestre 2013, lesquels bouclent l’année pour la firme. Une année passable pour Big Blue.

En effet, le firme d’Armonk enregistre un chiffre d’affaires en baisse de 5 % au quatrième trimestre 2013, à 27,7 milliards de dollars. Les analystes tablaient sur 28,3 milliards de dollars. Autant dire que le compte est loin d’y être.

En cause, la branche Systems and Technology (hardware, dont les serveurs et les mainframes), qui enregistre une chute de 26 % sur un an. Les autres activités d’IBM restent stables : Software, +3 %; Services, -2 %; Global Financing, inchangé.

Grâce à une gestion bien maîtrisée, ce chiffre d’affaires peu convainquant n’a pas de répercussions sur le bénéfice net, qui grimpe de 6 %, à 6,2 milliards de dollars. La marge brute reste globalement stable à 51,7 % (-0,1 point) et le gain par action bondit de 12 % à 5,73 dollars.

-5 % de chiffre d’affaires sur l’année

Sur l’année 2013, IBM enregistre un chiffre d’affaires de 99,8 milliards de dollars, en baisse de 5 % par rapport à 2012. Le bénéfice net recule pour sa part de 1 %, à 16,5 milliards de dollars, alors que le gain par action gagne 4 %, à 14,94 dollars.

Là encore, c’est la branche Systems and Technology qui plombe le groupe. Elle génère une perte de plus de 500 millions de dollars pour IBM.

Plusieurs facteurs sont en cause pour expliquer cette baisse : la chute du dollar face aux autres monnaies ; les mauvaises performances de la firme en Asie et dans les pays émergents ; la montée du cloud et du big data, qui favorise actuellement les achats en équipements de stockage et en logiciels d’infrastructure, au détriment des serveurs.

La firme se rattrape cependant avec ses offres cloud, qui grimpent de 69 % pour atteindre les 4,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur l’année 2013.

L’action IBM a terminé à la baisse hier, à 188,43 dollars (-0,87%). Après la fermeture du Nyse, elle a encore cédé 2,59 %, pour tomber à 183,55 dollars. Suite à l’annonce de ces résultats en demi-teinte, Ginni Rometty, CEO d’IBM, a indiqué que son équipe de direction (ainsi qu’elle-même) comptait renoncer à ses bonus.

« Nous avons continué à générer des résultats solides dans la majeure partie de notre portefeuille de produits, et le bénéfice par action a de nouveau augmenté en 2013, constate la patronne d’IBM. Nous avons fait de solides progrès dans les activités qui vont alimenter notre avenir. Toutefois, compte tenu des résultats annuels globaux de l’entreprise, mon équipe de direction et moi-même avons recommandé que nous renoncions à nos bonus annuels pour 2013. »

Les serveurs, bientôt chez Lenovo ?

IBM table sur un gain par action d’au moins 17 dollars en 2014, contre 14,94 dollars cette année. La firme éliminera-t-elle les serveurs x86 de l’équation pour repasser dans le vert ? Les dernières rumeurs affirment qu’un accord de reprise de cette activité pourrait être signé avec Lenovo dans les semaines qui viennent. Dell est aussi sur les rangs.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – IBM le doyen de l’industrie IT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur