Résultats : Numericable en ordre de marche pour avaler SFR

Réseaux

Tout va bien pour Numericable, qui affiche une petite croissance au premier trimestre 2014 et poursuit ses efforts de câblage de nouveaux foyers. L’acquisition de SFR a également été préparée.

Numericable vient de publier les résultats financiers relatifs à son premier trimestre 2014. Le chiffre d’affaires se fixe à 327,6 millions d’euros, en croissance de 1 % sur un an. Le résultat d’exploitation avant amortissements et dépréciations (EBITDA ajusté) grimpe pour sa part de 1,8 %, à 153,5 millions d’euros. Des chiffres en croissance donc, même si cette dernière reste modérée.

« Tout en travaillant à son projet de rapprochement avec SFR, Numericable Group a poursuivi sa croissance commerciale au premier trimestre en chiffre d’affaires comme en nombre d’abonnés, explique Eric Denoyer, président-directeur général de Numericable Group. Comme prévu, l’investissement dans l’infrastructure de réseau en fibre optique a été accéléré pour conforter notre position de leader dans le très haut débit. »

+ 70 000 abonnés, 5,4 millions de foyers câblés

La base abonnés de Numericable grimpe de 4,3 % sur un an, pour atteindre 1,7 million d’utilisateurs. Toutefois, tous les segments de marché ne sont pas logés à la même enseigne. La gamme en propre de Numericable grimpe de 5,6 % (1 million d’abonnés). Les offres en marque blanche (par exemple celle de Darty) progressent de 20,4 %, pour atteindre 377 000 abonnés.Mais dans le même temps, les solutions de TV câblée analogique dégringolent de 14,9 % et ne comptent plus aujourd’hui que 291 000 abonnés.

Au final, le nombre d’abonnés s’est accru de 70 000 unités sur un an. Des résultats en ligne avec les attentes du groupe, qui table sur 200 à 250 000 nouveaux abonnés entre début 2014 et fin 2016. Autre bonne nouvelle pour Numericable, le revenu mensuel moyen par abonné grimpe de 2,7 %, pour se fixer à 42,1 euros. C’est la conséquence de l’abandon des solutions d’ancienne génération (TV analogique, Internet seul) au profit d’offres ‘Multiple Play’, proposant plus de services, mais aussi vendues plus chères. À ce jour, 336 000 abonnés ont basculé vers LaBox Fibre de l’opérateur.

Sur le premier trimestre, Numericable a investi 22,9 % de son chiffre d’affaires (75 millions d’euros) pour câbler des nouveaux foyers, essentiellement en région parisienne. Le nombre de foyers connectés à la fibre optique a ainsi augmenté de 200 000 en un trimestre, pour atteindre les 5,4 millions. La société prévoit d’accélérer la cadence, afin d’atteindre les 8,5 millions de foyers raccordés fin 2016.

2,6 Md€ de dette et le rachat de SFR

La dette du groupe se fixe à 2,578 milliards d’euros. Numericable Group devra toutefois compter avec le rachat de SFR, pour un montant de 13,5 milliards d’euros (voir « Vente de SFR : Numericable s’impose à Vivendi » et « 2000 euros de bonus pour les salariés de SFR rachetés par Numericable »).

La société indique avoir sécurisé les sommes nécessaires à l’acquisition de SFR et au refinancement de la dette existante, avec une levée de fonds record de près 11,7 milliards d’euros.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – La fibre optique en dix questions


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur