Résultats : IBM démarre l’année 2012 dans le vert

Régulations

En 2012, IBM signe un bon démarrage, avec un chiffre d’affaires stable et des bénéfices en hausse de 7 %. Des résultats boostés par les activités et marchés émergents… et freinés par le matériel et les marchés historiques.

IBM vient de lever le voile sur les résultats financiers de son premier trimestre 2012. Au menu, un chiffre d’affaires de 24,7 milliards de dollars, qui reste inchangé par rapport à la même période de l’année 2011. Les bénéfices bondissent pour leur part de 7 %, à 3,1 milliards de dollars. La marge de la firme gagne 0,9 point, à 45,1 %.

Les revenus liés aux logiciels profitent d’une croissance de 5 % (5,6 milliards de dollars), alors que les services se montrent moins dynamiques à +2 % (10 milliards de dollars). La branche matérielle est celle qui fait plonger la firme. Elle accuse ainsi une baisse du chiffre d’affaires de 7 %, à 3,7 milliards de dollars.

Les activités émergentes connaissent une belle croissance, mais n’impactent que peu le CA de Big Blue : Business Analytics (+ 9%), Smarter Planet (plus de 25 % de hausse). Mieux, les revenus tirés du cloud sont doublés depuis l’an dernier.

Une fébrilité des marchés historiques

Les deux principaux marchés d’IBM, les États-Unis et la zone EMEA, restent stables et participent ainsi à l’inertie du CA de la firme : 10,5 milliards de dollars (+1 %) et 7,6 milliards de dollars (-2 %). Un phénomène compensé par l’Asie-Pacifique (6,1 milliards de dollars, +4 %) et les pays émergents (+9 %, CA non précisé).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur