Résultats : Intel est déjà dans la gestion de l’ère post-PC

ComposantsPC

En 2013, les ventes de puces pour serveurs permettent à Intel de compenser la chute du PC. En attendant la percée de nouveaux relais de croissance, terminaux mobiles et Internet des objets en tête.

Pour l’exercice 2013, Intel annonce un chiffre d’affaires de 52,7 milliards de dollars en léger recul de 0,6 point par rapport à 2012 et de 1,8 point si on le compare à 2011. Le résultat d’exploitation s’établit à 12,3 milliards de dollars tandis que les bénéfices nets ont atteint les 9,6 milliards de dollars.

La division PC toujours en difficultés

Un exercice qui s’est terminé par un « solide dernier trimestre 2013 avec des signes de stabilisation dans le segment PC et une croissance par rapport au dernier trimestre de 2012 », précise Brian Krzanich, le PDG d’Intel.

Loin de l’apothéose, la stabilisation fin 2013 des revenus de la branche dédiée aux PC a contribué à dégager, au quatrième trimestre 2013, un chiffre d’affaires global de 13,8 milliards de dollars, un résultat d’exploitation de 3,5 milliards de dollars et des bénéfices nets de 2,6 milliards de dollars.

Malgré cela, la division PC continue à perdre du terrain sur l’année, avec une chute du chiffre d’affaires de 4 points entre 2012 et 2013. Les composants pour PC comptent tout de même pour 33 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2013, soit près de 63% du total. Au moins momentanément, l’hémorragie semble toutefois jugulée puisque Intel annonce pour cette division un chiffre d’affaires de 8,6 milliards de dollars pour le quatrième trimestre 2013, soit 2 points de plus qu’au trimestre précédent.

Quark et mobilité pour voir plus loin

Intel table sur d’autres plates-formes et sur l’innovation pour diversifier son activité et retrouver le chemin de la croissance. Au CES 2014, le fabricant de semi-conducteurs a ainsi mis l’accent sur ses SoC Quark (conçus pour l’Internet des objets) et la mobilité.

Par la voix de son directeur financier, Stacy Smith, Intel indique par ailleurs une augmentation significative des ventes de tablettes avec Intel Inside fin 2013. Ce qui fait dire que le chiffre d’affaires lié aux SoC Intel basés sur l’architecture Silvermont ne devrait plus occuper la portion congrue dès 2014.

La division datacenter à la rescousse

En attendant que les relais de croissance de l’Internet des objets et des tablettes tournent à plein, c’est la division Data Center Group qui est garante d’une stabilisation du chiffre d’affaires du groupe. Avec une croissance de 7 points en un an, il s’agit de la seule division dont le chiffre d’affaires a augmenté. A 11,2 milliards de dollars, il représente 21% du total annuel.

Intel gère une transition délicate due à la baisse mondiale des ventes de PC en se tournant vers l’Internet des objets et les puces à ultra faible consommation mais aussi vers la mobilité. La firme de Santa Clara garde également une position de leadership dans le secteur des puces pour serveurs, même si la menace ARM liée à l’architecture Cortex-A50 se fait de plus en plus présente.


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur