Résultats solides pour BT et Deutsche Telekom

Cloud

Les deux opérateurs sont optimistes

Deutsche Telekom, premier opérateur européen par le chiffre d’affaires, a publié un excédent brut d’exploitation trimestriel en baisse de 7% mais légèrement supérieur aux attentes du marché. Il s’établit à 5,099 milliards d’euros, alors que 21 analystes financiers interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un résultat de 4,978 milliards.

Le chiffre d’affaires du trimestre à fin septembre a progressé de près de 3% à 15,48 milliards, contre 15,341 milliards attendus.

Le groupe allemand a confirmé ses prévisions pour 2007, disant tabler sur une “croissance modeste du chiffre d’affaires” et sur un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) de 19,7 à 20,2 milliards d’euros en incluant la contribution du polonais PTC, qui sera consolidé pour la première fois.

Le britannique BT a de son côté dégagé sur le trimestre au 30 septembre, le deuxième de son exercice, un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) hors exceptionnels et coûts liés au départ de salariés de 1,418 milliard de livres sterling (2,12 milliard d’euros), contre 1,39 milliard un an plus tôt.

Les analystes tablaient en moyenne sur un Ebitda de 1,406 milliard de livres.

Le chiffre d’affaires trimestriel de BT a augmenté de 4% à 4,94 milliards, un montant supérieur au consensus, grâce notamment à la hausse de 21% des revenus tirés des activités dites “New wave”, c’est à dire l’accès Internet à haut débit et les services de réseaux aux entreprises.

Ces activités, sur lesquelles le groupe mise pour compenser le déclin de la téléphonie fixe, ont représenté 35% du chiffre d’affaires total du trimestre, contre 30% un an plus tôt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur