Résultats trimestriels : AMD réduit ses pertes mais reste dans le rouge

Cloud

AMD réduit ses pertes d’un trimestre à l’autre et reste confiant pour le quatrième trimestre.

Avec 1,4 milliard de dollars de chiffre d’affaires au troisième trimestre 2009, AMD accuse une baisse de 22 % par rapport à 2008 mais une hausse de 18 % comparé au deuxième trimestre 2009. Au final, la perte de revenus s’élève à 128 millions de dollars (soit 0,18 dollar par action). Une perte réduite par rapport aux 134 millions de 2008 et, surtout, aux 330 millions du précédent trimestre. Il n’en reste pas moins qu’AMD perd de l’argent pour le 12e trimestre consécutif.

« La demande croissante de microprocesseurs et d’unités graphiques a conduit à une augmentation des revenus de 18 % par rapport au deuxième trimestre, tandis qu’un meilleur taux d’utilisation des usines, un prix moyen plus élevé pour les microprocesseurs et une hausse des ventes de puces à 45 nanomètres à apportéune amélioration de la marge brute », se félicite Dirk Meyer, le directeur général, dans le communiqué. La marge brute est effectivement passée de 37 % (585 millions de dollars) à 42 % (441 millions) d’un trimestre à l’autre mais en baisse par rapport au même trimestre de 2008 à 51 % (916 millions).

Ces résultats encourageants sont le fait d’une « forte demande pour nos produits et plates-formes combinés à une exploitation disciplinée », selon le directeur général. La réorganisation de l’entreprise avec la séparation des activités de production désormais dédiées à GlobalFoundries, participe à cette nouvelle « discipline ». Par ailleurs, AMD a multiplié la sortie de processeurs d’entrée de gamme avec les Athlon II (premier processeurs quadri coeur x86 du marché à moins de 100 dollars) et performants avec les Phenom II X4 tout en poursuivant ses innovations sur le marché des serveurs avec la nouvelle génération d’Opteron à 6 coeurs. Autre percée, celle du marché des puces graphiques (GPU) avec le lancement de la gamme ATI Radeon HD 5000.

Plus discret sur le marché des puces mobiles face notamment à Intel, AMD n’en a pas moins renouvelé ses plates-formes mobiles. Selon l’ex-fondeur, plus de 70 portables chez HP, Acer, Toshiba, Asus ou MSI équipés de ses produits débarqueront prochainement sur le marché. Enfin, AMD a revu sa stratégie marketing avec AMD Vision qui porte la communication sur les usages plutôt que les aspects technologiques de ses processeurs pour élargir ses parts de marché.

Il n’en reste pas moins qu’AMD a bien du mal à s’imposer face à son éternel rival Intel. Selon iSuppli, la firme de Santa Clara enregistrait 80,6 % (en hausse annuelle de 1,4 point) des revenus du marché processeurs au second trimestre 2009 contre 11,9 % (-0,4 %) pour AMD. Dirk Meyer n’en est pas moins confiant pour le quatrième trimestre et espère une hausse des ventes. Si la tendance se poursuit, AMD pourrait peut-être sortir du rouge d’ici la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur