Résultats trimestriels de TSMC : après le beau temps vient la pluie

Composants

TSMC aura terminé l’année 2013 sur les chapeaux de roue. En témoignent les résultats financiers publiés par la société taïwanaise. Mais le fondeur est moins optimiste pour le premier trimestre 2014.

Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) a publié ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2013 qui s’est terminé fin décembre.

Une fin 2013 en fanfare

Le numéro un mondial des fondeurs indépendants a vu son chiffre d’affaires augmenter de 10,9% pour le quatrième trimestre 2013 en un an pour atteindre 145,8 milliards de dollars.

Une croissance dans le sillage de la forte demande en terminaux mobiles au cours du dernier trimestre 2013. TSMC d’ajouter que la marge brute était de 44,5%, la marge d’exploitation de 32,8% tandis que le taux de marge nette était de 30,7%.

Mais une fin 2013 en trompe l’oeil

En dépit de ces résultats, TSMC s’attend à une baisse de 6% du chiffre d’affaires au premier trimestre 2014 pour se situer dans une fourchette comprise entre 136 et 138 milliards de dollars. Précisons également qu’au quatrième trimestre 2013 déjà, les ventes du fondeur ont reculé de 10,3% par rapport au trimestre précédent (chiffre d’affaires de 162,6 milliards de dollars durant cette période).

Lora Ho, vice-présidente sénior et CEO au sein de TSMC, s’appuie sur la faiblesse habituelle de la demande à cette période et sur la réduction des stocks du côté des sociétés fabless.

Faire face aux faibles ventes de PC

Un premier trimestre 2014 qui devrait également plus refléter la réalité du marché des semi-conducteurs. Le secteur doit faire face à une baisse de la demande en puces pour ordinateurs. La transition vers l’ère post-PC va donc se faire sentir tout au bout de la chaîne de production des puces dès le début 2014.

Après Intel affecté par une terne année 2013, ce sont donc les fondeurs pure players qui vont devoir faire face aux faibles ventes de PC.

TSMC peut toutefois s’appuyer sur sa technologie 28 nm largement utilisée pour graver les puces destinées aux terminaux mobiles. Sa part dans le chiffre d’affaires n’a cessé d’augmenter au cours de l’année 2013. Elle est ainsi passée de 13% au troisième trimestre 2013 à 22% au quatrième trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur