Résultats : Microsoft double ses ventes de Surface

Microsoft vient de publier les résultats financiers correspondant aux trois derniers mois de l’année 2013. Le chiffre d’affaires – par rapport à la même période de l’année 2012 – est en hausse de 14 %, à 24,5 milliards de dollars. Le résultat opérationnel se fixe pour sa part à 8 milliards de dollars, en hausse de 3 % sur l’année. Ceci se traduit par un gain par action de 0,78 dollar.

Microsoft a toutefois l’honnêteté de livrer également des chiffres non audités mettant de côté les événements exceptionnels de l’année 2012, comme les offres de mise à jour vers Windows 8, événements qui ont influé sur les résultats de cette année. Donc biaisent les comparaisons avec 2013. Il s’agit « d’aider les investisseurs à mieux comprendre les performances de la société », explique Microsoft.

Et pour le coup, ces valeurs ‘Non-GAAP’ font apparaître une baisse du résultat opérationnel de 4 %, ce qui n’est guère brillant, mais compréhensible au vu de la chute du marché du PC et des difficultés qu’a Microsoft à s’imposer dans le monde des smartphones et tablettes.

Surface en hausse, mais à quel prix ?

La branche ‘Devices and Consumer’ à vu son chiffre d’affaires bondir de 13 %, à 11,91 milliards de dollars. Les revenus tirés de Windows déclinent pourtant de 3 %. La crise qui touche le marché du PC est passée par là. Notez toutefois que les ventes OEM de Windows pour les professionnels sont en hausse de 12 %. Ceci recoupe de nombreux témoignages des constructeurs de PC et des analystes parlant d’un début ‘d’effet XP’ : en raison de l’arrivée en fin de vie de cet OS, les entreprises accélèrent le renouvellement de leurs parcs.

Dans le même temps, la tablette Surface a vu ses ventes doubler. Microsoft a généré 893 millions de dollars de revenus avec sa tablette (contre 400 millions de dollars une année plus tôt). Cependant, certains analystes font remarquer que la firme perdrait de l’argent avec chaque Surface vendue. Le pari de la mobilité n’est donc pas encore gagné pour Microsoft.

L’activité Cloud explose

La business unit ‘Commercial’ grimpe de 10 %, à 12,67 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Certaines activités marchent fort, en particulier les offres en mode Cloud : Office 365, Windows Azure et les services Cloud de la firme connaissent tous une croissance à trois chiffres (bref, a minima un doublement du CA sur un an).

Côté serveurs, Microsoft signale que SQL Server et System Center affichent également une bonne santé, avec une croissance à deux chiffres. Dernier secteur, Bing, qui connaît une croissance de 18,2% en parts de marché et voit ses revenus publicitaires grimper de 34 %.

Si Microsoft a du mal à tirer son épingle du jeu dans le secteur de la mobilité, il s’en sort visiblement beaucoup mieux sur la Toile et dans le Cloud. Ses moteurs de croissance semblent aujourd’hui provenir des entreprises.

Crédit photos : © Microsoft


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Microsoft

Les Microsoft Surface 2 et Surface Pro 2 en images