Retour aux sources avec les HTC One sous Android 4

MobilitéPoste de travailSmartphones

Avec trois nouveaux modèles qui joue la carte de l’image et du son, HTC évite de se disperser et entend inverser la vapeur qui lui a fait perdre du terrain ces derniers mois.

De notre correspondant à Barcelone – HTC n’aura pas attendu l’ouverture officielle du Mobile World Congress de Barcelone (MWC 2012) pour présenter sa nouvelle gamme de smartphones sous Android, adoptant qui plus est la version 4.0 de l’OS (Ice Cream Sandwich) : les HTC One.

Cette nouvelle gamme joue la carte de « l’émotion ». « Il nous paraissait primordial de créer une expérience photographique et musicale que les utilisateurs plébisciteront et utiliseront au quotidien et nous sommes persuadés que la série HTC One proposera tout cela d’une manière inédite sur un smartphone », estime Peter Chou, dirigeant de HTC qui espère ainsi « améliorer ces expériences émotionnelles » des utilisateurs.

L’image et le son

HTC One X

Une expérience qui passe par des innovations autour de l’image pour tenter de définitivement reléguer le compact au rang des antiquités. Augmentation de la vitesse de déclenchement (0,7 seconde), mise au point en 0,2 seconde, grande ouverture (f/2.0), possibilité de prendre une vidéo et une photo simultanément, et compte Dropbox pour envoyer ses photos dans le cloud à concurrence de 25 Go de stockage. Autre facteur d’émotion : le son avec l’intégration de Beats By Dr. Dre Audio que HTC avait racheté précédemment.

HTC One S

Trois nouveaux modèles font leur apparition : les HTC One X, S et V, tous pourvu de l’environnement personnalisé Sensio 4 et, donc, des innovations d’image et de son, tout ou en partie selon les modèles. Le X se distingue par son processeur quadricœur Nvidia Tegra 3 à 1,5 GHz, derrière un grand écran de 4,7 pouces. Certains modèles seront cependant équipés de composants Qualcomm Snapdragon S4 double cœur pour adresser les marchés LTE.

HTC One V

Plus modeste, le HTC One S se contente d’un processeur double cœur Snapdragon S4 et d’un écran de 4,3 pouces dans une robe de moins de 8 mm d’épaisseur. Enfin, le One V reprend le design du Legend (avec sa base légèrement retroussée). Il est équipé d’un processeur monocœur cadencé à 1 GHz et d’un écran de 3,7 pouces.

La bonne stratégie ?

Avec les One, il semble donc que HTC se concentre sur le design et l’innovation, une stratégie qui lui avait plutôt réussi en matière de smartphones. Peu de modèles (pour l’instant) mais des caractéristiques innovantes qui, en matière d’image, pourraient bien attirer les déçus de Nokia, jusqu’alors réputé pour la qualité de ses capteurs d’image. Surtout, HTC semble éviter de chercher à couvrir tous les segments de marché. Une stratégie qui a bien réussi à Samsung mais pas au taïwanais en perte de vitesse au quatrième trimestre 2011.

Il est encore trop tôt pour savoir si cette stratégie est la bonne, notamment face à un LG qui se montre très agressif avec ses nouveaux Optimus (3D, NFC, LTE…), mais visiblement, HTC apprend vite de ses erreurs. Et gagne la confiance des opérateurs. Les HTC One seront disponibles à partir du deuxième trimestre auprès de 140 opérateurs dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur