Retour dans la Valley : StarBoard, pas de concession dans le stockage hybride pour PME

CloudStockage

En direct de la Silicon Valley : StarBoard joue la complétude de son offre hybride SSD pour cibler les PME avec une solution de stockage tout en un.

Broomfield, Colorado (banlieue de Denver) : Encore un fabricant de solutions de stockage SSD… Certes, les acteurs du stockage Flash se multiplient, mais les limites technologiques du marché sont encore loin d’être fixées et chacun peut encore tirer son épingle du jeu, à condition de faire preuve d’innovation. Et en la matière, StarBoard, sis en un lieu historiquement riche en matière de stockage de données, n’en manque pas !

À commencer par le staff de cette très jeune start-up, créée début 2012 : Bill Chambers, Chairman et CEO, a trainé ses guêtres chez LeftHand Networks, General Electric ; Kirill Malkin, fondateur et CTO, chez Reldata, Chase, Cantor Fitzgerald ; Karl Chen, CMO, chez LeftHand Networks, HP, BMC et Dell ; Craig Carpenter, VP Sales, chez EMC, Accenture et DEC ; Lee Johns, VP Product Management, chez HP et Compaq ; John Potochnik, VP of Engineering, chez Sun, Pirus et LSI ; et enfin Daryl Overholt, CFO, chez PwC, Sequel Venture Partners et Aztek Networks. Un sacré palmarès pour une jeune pousse…

Le pragmatisme de l’offre

La richesse de StarBoard, c’est d’abord sa vision du marché, estimé à 12 milliards de dollars, à 98% inférieur à 1 Po en entreprise, avec en général et au maximum deux administrateurs qui gèrent chacun entre 25 et 50 To de données. En fait, la start-up cible la PME, là où la majorité de ses concurrents, dont ceux que nous avons rencontrés au cours de nos voyages de presse, ciblent en priorité le très haut de gamme, avec des produits souvent complexes et chers.

StarBoard Karl Chen
Karl Chen

Les attentes des PME n’ont rien à rendre à celles des grandes entreprises et portent sur tous les types de données, structurées, non structurées et virtualisées. C’est pourquoi StarBoard a conçu une offre de stockage hybride unifiée, qui simplifie l’approche par la consolidation SAN (Storage Area Network), NAS (Network Attached Storage) et VMFS (Virtual Machine File System, les VM de VMware) et embarque toutes les fonctionnalités généralement demandées. À commencer par le design de l’offre autour du SSD (solid-state drive), les disques Flash exploités en mode ‘caching’ afin d’accorder la priorité aux données actives.

« Notre solution hybride unifiée affiche des performances multipliées par 10 et un TCO (Total Cost of Ownership, coût total de possession) réduit de 50% à 90%, nous a décrit Karl Chen, CMO (marketing) de StarBoard. Elle embarque une solution de thin provisioning, Solid State Accelerator Tier ; de capacité à la demande, Dynamic Storage Pool ; et d’optimisation, StarBoard Storage Apps. Nous supportons également NFS, CIFS, iSCSI, et Fibre-Channel. »

StarBoard AC Series

StarBoard

StarBoard Lee Johns
Lee Johns

Lee Johns, vice-président Product Management de StarBoard, nous a ensuite décrit l’architecture d’une baie StarBoard AC Series, l’une des rares capable d’embarquer dans un seul rack à la fois des disques SSD et des disques durs plus classiques.

Une configuration embarque à minima trois disques SSD : deux disques SD SLC « pour équilibrer la performance et les volumes en mode cache Write-Back », et un SSD MLC « pour y placer les données chaudes en mode cache Spillover Read ».

Liés aux disques durs, les deux premiers SSD affichent un pool Dynamique Storage pour le thin provisioning sans réservation. « Tous les disques forment un seul cœur dynamique, pour le traitement des données avec des métriques de qualité. Il n’y a pas de contrôleur RAID, tout est dans le logiciel. Pas de réservation non plus, une application exploite l’espace dont elle a besoin. »

Dans une baie 19U, StarBoard peut cumuler jusqu’à 576 To de données. Les disques sont considérés comme découpés en tranche de 1 To, ce qui permet via le pool Dynamic Storage d’obtenir un taux d’utilisation supérieur à 80%. Autre avantage, les snapshots, sans consommation d’espace tant qu’ils ne sont pas ‘écrits’, et la réplication asynchrone des blocs sont intégrés à la solution. En cas de rupture, la reconstruction d’un disque se révèle également dix fois plus rapide, par la promotion d’un snapshot dans un volume.

StarBoard

Avantage StarBoard !

« Tout est compris dans la licence, il n’y a pas de coût caché et nous pratiquons des coûts agressifs, conclut Lee Johns. Pour les déçus de l’empreinte carbone, notre efficacité énergétique est caractérisée par l’utilisation de 80% de disque en moins. Quant à l’usage des SSD, nous évoluons vers des disques toujours plus fiables. La seule chose qui pourrait nous limiter, c’est le prix du Flash, mais nous savons qu’il va baisser…. »


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur