RFID : second marché sans fil après la téléphonie

Réseaux

Une étude d’In-Stat affirme que la technologie RFID de marquage radio représentera le second marché ‘wireless’ mondial en 2009, après la téléphonie mobile

Technologie émergente mais qui reste encore à construire autour de protocoles enfin capables de communiquer, le RFID (

Radio Frequency Identification) est la technologie de marquage des produits à l’aide de puces électroniques pour le suivi des mouvements de stocks par onde radio. Si ce marché est encore limité, environ 300 millions de dollars en 2004, il devrait exploser dans les années à venir, et atteindre les 2,8 milliards de dollars en 2009. Bien qu’encore marginale, la technologie RFID pourrait donc avant la fin de cette décennie devenir la technologie sans fil la plus répandue après la téléphonie mobile. Le premier marché RFID concernera le transport des cartons, ou plus exactement le marquage des emballages dans lesquels circuleront les éléments qui entrent dans la chaîne d’approvisionnement. Soit 35,1% du marché en 2009, contre 4,9% actuellement. Le second marché du RFID concernera l’autre bout de la chaîne de distribution, les produits destinés aux consommateurs. Un marché qui passera de 0,78% en 2004 à 11,9% en 2009. Le RFID en 2004 En 2004, le principal marché du RFID a concerné la sécurité (62,6%), avec en particulier une large adoption par l’automobile sur les clés d’accès aux véhicules. Le second marché concernait le marquage des animaux (28,2%), puis la chaîne de distribution et les cartons (4,9%), les produits aux consommateurs (0,78%), le transport de masse et les containers (0,64%), et enfin les humains (0,34%). Le facteur d’adoption de la technologie RFID a concerné jusqu’à présent principalement la sécurité, surtout depuis les événements du 11 septembre. Mais le coût unitaire d’un marquage, qui varie de 0,15 à 100 dollars, a été le principal frein à son adoption. Aujourd’hui, les entreprises semblent prêtes, mais il reste à structurer le marché et à faire émerger une norme commune. L’expérience Wall-Mart

Sur le marché du RFID, les observateurs suivent avec attention l’expérience du géant américain de la distribution Wall-Mart.

Le groupe s’est lancé depuis le 1er janvier dans le projet de marquer en RFID l’ensemble des emballages de sa chaîne de livraison. L’objectif sera difficile à atteindre dans l’immédiat, 60% seulement de ses fournisseurs sont capables de supporter cette technologie. En revanche, l’expérience sert de banc d’essai grandeur nature au RFID, Wall Mart à lui seul transporte 10% des emballages aux Etats-Unis !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur