RGPD : Salesforce nomme son DPO…à J-10

CloudLogiciels

Le numéro un mondial du CRM a pris son temps pour nommer son DPO ( Data Protection Officer). A quelques jours de la date fatidique de la mise en application du RGPD,  Salesforce a nommé Lindsey Finch, qui n’est rien moins que sa “Global Privacy and Product Legal” avec 10 années de présence dans la

Le numéro un mondial du CRM a pris son temps pour nommer son DPO ( Data Protection Officer). A quelques jours de la date fatidique de la mise en application du RGPD,  Salesforce a nommé Lindsey Finch, qui n’est rien moins que sa “Global Privacy and Product Legal” avec 10 années de présence dans la société. 

Si la plateforme s’est en conformité pour répondre aux exigences de la nouvelle loi européenne. Un site dédié explique aux clients comment gérer leurs variétés de données dans le cadre du RGPD mais il manquait une figure pour l’incarner face aux clients et aux pouvoirs publics.

” Lindsey supervise non seulement le programme global de confidentialité de Salesforce, mais également notre travail visant à assurer la conformité du client à la réglementation générale sur la protection des données (GDPR)” confirme un communiqué.

L’Europe = 18% du chiffre d’affaires 

Lindsey Finch reprend à son compte une vision positive du RGPG ” L’un des points forts de mon rôle est de passer beaucoup de temps avec nos clients pour connaître leurs besoins et obtenir des commentaires sur notre programme. Le principal thème que j’entends est que nos clients utilisent le GDPR comme une opportunité de se concentrer sur leurs pratiques de confidentialité et de mettre leurs clients – souvent les consommateurs finaux – au centre de leurs activités.”

L’Europe représente le marché le plus dynamique pour Salesforce avec une croissance de 38 % de son chiffre d’affaires en 2017 qui s’est élevé à 1,9 milliards $ sur le vieux contient, soit 18% de son activité. 

En avril dernier, à l’occasion du voyage d’Emmanuel Macron aux Etats-Unis, Salesforce a annoncé un investissement de 2,2 milliards $ en France sur 5 ans. Au programme :  des investissements portés par son fonds Salesforce Ventures doté de 100 millions $, des créations d’emplois directs et indirects, les dons en nature à divers organismes et des heures de bénévolat offertes par ses salariés à diverses associations.,

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur