RH : SilkRoad joue la carte du réseau social pour distinguer les salariés

Logiciels

Spécialiste de la gestion des ressources humaines, SilkRoad Technology, éditeur américain installé en France, propose The Life Suite, une suite de services SaaS (Software as a service) de gestion des talents comprenant recrutement, gestion des entretiens, de la formation, revue salariale, revue de personnel, mobilité, etc., avec des mécanismes de workflow et de reporting en

Spécialiste de la gestion des ressources humaines, SilkRoad Technology, éditeur américain installé en France, propose The Life Suite, une suite de services SaaS (Software as a service) de gestion des talents comprenant recrutement, gestion des entretiens, de la formation, revue salariale, revue de personnel, mobilité, etc., avec des mécanismes de workflow et de reporting en temps réel (voir notre article sur SiliconDSI.fr).

L’éditeur propose désormais son module SilkRoad Point, première plate-forme RH intégrée pour le partage des connaissances issues des solutions de gestion des talents, des réseaux sociaux et de collaboration. Organisé sous forme de forum, ce service favorise le partage de connaissances et d’expertise et permet aux employés de se distinguer. De son côté l’entreprise peut mieux identifier les compétences.

Et SilkRoad complète le descriptif de fonction, de l’employé ou ses entretiens d’évaluation des contributions qu’il apporte à cette connaissance d’entreprise, ainsi que de l’influence des propos de chaque contributeur. L’éditeur propose même « une matrice sociale qui cartographie les collaborateurs influents, les informations et les tendances pour, in fine, accroître la productivité, l’innovation et la collaboration ».

Au pays de Oui-Oui ?

Si l’intention parait louable, le résultat peut aussi permettre de manipuler les résultats et d’en fausser l’analyse. En effet, une forte contribution théorique d’un employé peu impliqué dans l’opérationnel (et qui dispose donc de tout son temps pour « contribuer ») pourrait fausser l’impression globale de son profil. D’où l’importance de relativiser le poids de ces analyses et de s’en servir comme aide à la décision. Un logiciel, aussi « intelligent » soit-il, n’est pas à même d’évaluer automatiquement les facteurs humains, pourtant primordiaux dans la vie de l’entreprise et dans les échanges quotidiens entre ses employés ?

En revanche, ces solutions s’avèrent des outils précieux de mesure et de suivi, que chaque manager a pour devoir de contextualiser et d’utiliser pour étayer ses impressions et ses avis.

Autre inconvénient : le mélange des genres. Si les Américains paraissent moins susceptibles sur les limites vie personnelle/vie professionnelle (pas si sûr, d’ailleurs), il en va autrement en Europe. Et les réseaux sociaux et autres forums sont encore perçus comme des espaces d’expression supportant difficilement le « flicage » via analyse. Ce qui risque d’en freiner fortement l’utilisation. À vérifier tout de même.

Vrai problème, vraie solution, mais…

Certes, le partage des connaissances et la transmission du savoir et du savoir-faire restent encore une tâche à améliorer dans les organisations. Il est vrai que les outils de type forum ou réseaux sociaux peuvent y contribuer. D‘autant que la rétention d’information et le refus de partager des compétences acquises dans le cadre de son métier rémunéré par l’entreprise devraient être considérés comme des fautes graves.

Attention toutefois à ne pas alourdir de façon inconsidérée la charge de travail de spécialistes déjà bien occupés. En effet, les réseaux sociaux peuvent aussi rapidement diminuer la productivité au détriment de bavardages peu constructifs. Et s’il est peu populaire d’avancer ce genre d’arguments, il n’en reste pas moins que quelques heures passées sur les réseaux sociaux (y compris dit « professionnels ») laissent perplexe…

Bien entendu, il n’est pas question de limiter leur usage à des propos strictement professionnels. Néanmoins, un meilleur équilibre semble souhaitable.

——————– annonce ————————-
Téléchargez gratuitement le livre blanc expliquant comment Oracle Fusion talent Management accompagne les employés, responsables et dirigeants grâce à une évaluation ponctuelle des performances du personnel, et sa fonctionnalité de veille intégrée permettant aux responsables et administrateurs RH de surveiller et gérer efficacement le processus global de gestion des performance.
———————————————————–

Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur