Ribambelle d’annonces chez les fabricants de serveurs autour du Xeon E5 v3

CloudServeurs

Avec l’arrivée des Xeon Intel de nouvelle génération, HP, IBM, Lenovo et Dell dévoilent leur nouvelles gamme serveurs. Big Data, stockage, réseau… chacun y va de sa petite spécificité.

Les constructeurs ont profité de l’annonce des nouveaux processeurs Intel Xeon E5 2600 v3 taillés pour les datacenters, pour dévoiler la dernière génération de leurs serveurs. Ainsi, HP avait présenté, la semaine derrière, sa gamme ProLiant Gen9 avec les puces Xeon E5 v3, mais aussi des éléments différenciateurs sur le stockage. Les serveurs HP embarquent HP StoreVirtual VSA (Software Defined Storage maison), de ports Smart Storage à 12 Gbit/s et de la DDR4 SmartMemory.

IBM de son côté vient de rendre public un rafraîchissement de sa gamme de serveurs bi-socket x M5 disponibles en mode rack, tour et lames avec des orientations spécifiques comme le Big Data, le Cloud, des applications critiques, etc. Outre les nouveaux Xeon, ils supporteront jusqu’à 1,5 To de mémoire TruDDR4, laquelle se distingue par sa vélocité et une consommation énergétique diminuée par rapport à la DDR3. Pas moins de six modèles de machines sont proposés : trois System X (x3650, x3550 et x3500), un Flex System x240 M5, et deux NextSacel (nx360 et System avec refroidissement par water cooling). Il s’agit probablement de la dernière release sous pavillon IBM de l’activité serveurs x86 vendue à Lenovo.

Cache et RAM chez Dell

Le constructeur Chinois vient lui aussi de dévoiler l’évolution de sa gamme de serveurs Thinkserver. Les RD550 et RD650 font la part belle au stockage avec des capacités optimales pouvant atteindre 26,5 To pour le 1U et 74,4 To pour les 2U. Lenovo souligne que ces nouvelles machines permettent de démarrer l’hyperviseur à partir de cartes SD ou SSD internes.

Enfin, Dell a présenté les Power Edge 13G, des serveurs bi-socket. Pour le constructeur Texan, plusieurs éléments distinguent ses produits des concurrents. Sur la partie stockage, il mise sur le caractère hybride pour combiner des disques classiques et des SSD tout en réalisant du tiering de données. Des technologies de cache permettent d’accélérer l’accès aux données. En matière de RAM, les serveurs peuvent accueillir des barrettes de 128 Go en DDR4. Dell mise sur la modularité de ses serveurs avec un modèle le FX en 2U mais qui ne sera disponible qu’à la fin de l’année. En matière d’administration, Dell joue la carte de la mobilité et du NFC pour intervenir sur le serveur depuis un smartphone ou une tablette.


Lire également
Cisco : nouvelle gamme de serveurs UCS et accord avec Red Hat
SoftLayer se lance dans la location de serveurs physiques
Des smartphones, tablettes et serveurs MIPS 64 bits pour 2016 ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur