Richard Stallman critique le cloud computing

Logiciels

Pour le fondateur de la Free Software Foundation, ces “nuages” annoncent de l’orage

Après Larry Ellison, patron d’Oracle, c’est au tour de Richard Stallman, fondateur de la FSF (Free Software Foundation) de taper sur le cloud computing. Il prévient que les systèmes d’informatique en “nuage” ne méritent pas la publicité qui leur est faite. Selon lui, les sociétés risquent de perdre le contrôle de leurs données en adoptant de tels systèmes. Richard Stallman a déclaré au journal britannique The Guardian que l’informatique en nuage pose un sérieux danger. Les entreprises et les individus perdent le contrôle direct sur leurs données en les confiant à des tiers.

“C’est stupide. Pire, il ne s’agit que d’une campagne marketing”, affirme-t-il “Certaines personnes déclarent qu’il s’agit d’une évolution inévitable. Mais ces personnes font presque systématiquement partie de sociétés essayant de faire ce qu’ils annoncent.” D’après lui, les utilisateurs devraient stocker leurs données personnelles en sécurité sur leurs propres ordinateurs, au lieu de les confier à des tiers. Les données stockées dans un “nuage” sont à la merci de quiconque a développé le logiciel correspondant.

“La principale raison de ne pas utiliser d’applications Web pour vos traitements est que vous en perdez le contrôle”, déclare-t-il. “Il s’agit d’un choix aussi néfaste que l’utilisation d’un programme propriétaire. Exécutez vos propres traitements sur votre propre ordinateur, avec un programme respectant vos libertés. Si vous utilisez un programme propriétaire ou le serveur d’un tiers, vos données ne sont plus sécurisées”.

Il a également déclaré que le cloud computing n’est pas une option économique, les utilisateurs finissant par payer plus pour le temps de traitement que s’ils avaient géré eux-mêmes leurs propres systèmes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur