RIM (Blackberry) est en berne

Cloud

Le fabricant du Blackberry affiche une perte trimestrielle malgré un bond des ventes

Le canadien Research In Motion (RIM), fabricant du célèbre Blackberry, déçoit. Ses derniers résultats trimestriels sont dans le rouge et les ventes sont inférieures aux attentes des analystes.

Le groupe a subi au quatrième trimestre de son exercice, clos le 26 février, une perte de 2,6 millions de dollars, soit un cent par action, contre un bénéfice net de 41,5 millions (23 cents/action) un an plus tôt. Ce résultat médiocre est néanmoins à nuancer car il prend en compte une charge exceptionnelle de 294,2 millions correspondant au règlement du différend avec NTP. En excluant cette charge et son impact fiscal, le résultat serait bénéficiaire de 140,1 millions. Mais ce qui inquiète les analystes, provoquant une chute de l’action à Wall Street, ce sont les ventes qui, si elles ont doublé à 404,8 millions de dollars, sont inférieures aux attentes. L’effet Blackberry, terminal star permettant de recevoir simplement ses e-mails en mobilité, commence-t-il à s’estomper? Nous n’en sommes pas encore là: la société revendique quelque 2,51 millions d’utilisateurs, soit une augmentation de 470.000 en trois mois. Le Blackberry est adopté par les plus grands opérateurs de la planète et le dernier modèle semble prendre un bon départ. RIM maintient sa prévision d’un chiffre d’affaires de 430 à 455 millions pour le trimestre en cours et de 460 à 485 millions au deuxième trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur