RIM (BlackBerry) va recruter 3.000 personnes

Les fabricants de mobiles ne sont pas tous affectés par la crise… Le canadien RIM, constructeur des smartphones BlackBerry, connaît une croissance continue depuis plusieurs années; il fait partie des rares entreprises à n’avoir pas essuyé les revers de la crise. A l’inverse de nombre de ses concurrents, il continue de recruter.

Jim Balsillie, co-président directeur général de la firme, a annoncé, en marge du Mobile World Congress de Barcelone, vouloir recruter 3.000 personnes pour faire face à une demande croissante.

Cette annonce révèle le gouffre qui sépare RIM de certains de ses concurrents. Alors que des géants de la téléphonie mobile mondiale – le finlandais Nokia et Sony Ericsson – licencient, le canadien poursuit tranquillement sa croissance.

RIM a bénéficié de l’essor des smartphones, un type de mobiles d’abord limité aux professionnels qui a séduit le grand public. Au troisième trimestre de l’année 2008, le secteur des smartphones a progressé de 28%.

A ce jour, le canadien a vendu quelque 50 millions de BlackBerry.