RIM ouvre sa place de marché d'applications en France

Réseaux

Avec l’ouverture du BlackBerry App World, RIM élargit son offre applicative en ligne. De son côté, Microsoft tente de séduire les développeurs de l’iPhone.

Trois mois après son lancement sur le marché anglophone (Etats-Unis, Canada et Royaume-Uni), le BlackBerry App World fait désormais ses premiers pas sur le web français. Research In Motion (RIM) ouvre sa place de marché d’applications aux développeurs et utilisateurs français des smartphones du constructeur canadien.

Le fonctionnement de l’App World nécessite l’installation, gratuite, de l’application éponyme. Celle-ci est compatible avec les systèmes d’exploitation en version 4.2 et supérieures des BlackBerry équipés d’un trackballs ou d’un écran tactile SurePress. Ensuite, les applications se téléchargent directement depuis le smartphone, le PC ou encore via email. Le paiement s’effectue exclusivement par PayPal.

Pour l’heure, l’offre française se limite à… 11 applications. Essentiellement des jeux (Brain Challenge, Guitar Hero, Pro Golf World Tour…), réseau sociaux (Facebook, FlickR) et utilitaires (HRS Hotel Organizer, bbPlaces…). A comparer au millier d’applications proposées sur la version américaine.

Motiver les développeurs à coups de concours

Pour élargir son offre (et rattraper les 65.000 applications de l’iPhone?), RIM lance un concours ouvert aux développeurs jusqu’au 25 septembre. Les deux premiers développeurs sélectionnés se partageront un prix de 100.000 dollars.

RIM n’est pas le seul à vouloir étendre son offre d’applications pour sa future plate-forme mobile Windows Marketplace (attendue pour l’automne). Redmond cherche à motiver les développeurs en organisant lui aussi un concours ouvert depuis le 26 juillet et jusqu’au 31 décembre. Pas de gros chèque à la clé mais des prix en nature dont une table tactile Surface.

Parallèlement, Microsoft a présenté, sur le blog du réseau des développeurs MSDN, une étude de cas pour porter l’application Amplitude de l’iPhone sur la plate-forme Windows Mobile 6.5. Amplitude est une application qui traduit les sons captés dans l’environnement de l’iPhone en représentations graphiques.

Une application gadget particulièrement représentative des difficultés que peuvent rencontrer les développeurs qui souhaitent porter leurs applications iPhone sur Windows Mobile 6.5 avec un minimum de travail supplémentaire. Le document propose des informations techniques approfondies, des exemples de code, des liens utiles, observations et autres « trucs » pour aider à accélérer l’adaptation des applications.

Microsoft veut séduire les développeurs iPhone

En d’autres termes, ce document vise autant les développeurs intéressés par la plate-forme Windows Mobile que Microsoft qui cherchera inévitablement à en attirer un maximum dans son giron, peut-être avec des conditions économiques plus intéressantes que celles qu’offre Apple. Rappelons que le modèle économique de l’App Store repose sur un pourcentage (environ 30%) prélevé par Apple sur la vente de l’application (le reste étant réservé au développeur).

Les places de diffusion d’applications pour smartphones constituent un marché prometteur pour les constructeurs de mobiles et éditeurs de système d’exploitation. Démocratisé par Apple, qui comptabilise désormais plus de 1,5 milliard de téléchargements pour 65.000 applications en catalogue, les « App Store » pour mobiles pourraient constituer un revenu non négligeable à ses acteurs. Surtout, ils permettent de fidéliser les utilisateurs et constituer un véritable marché du logiciel en mobilité. La concurrence s’organise donc. Après l’App Store, Google (Android Market), RIM (BlackBerry App World), Microsoft (Marketplace) ou encore Nokia/Symbian (Ovi Store) se mettent en ordre de bataille.

(Article modifié le 05/08/2009.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur