Risque de guerre ouverte entre Apple et les opérateurs

OperateursSécurité

Face aux ambitions d’Apple de couper le consommateur des opérateurs, ces derniers s’organisent en vue d’une riposte.

Sans surprise, les opérateurs mobiles n’ont guère apprécié les ambitions d’Apple que permettent les technologies développées par Gemalto. Ce projet vise à «fondre» une carte SIM propriétaire dans les futures générations d’iPhone ce qui mettra Apple en contact direct avec le consommateur final, qui sera ainsi coupé de l’opérateur, la firme de Cupertino d’inscrivant en quelque sorte comme un opérateur virtuel.

Une menace qui pousse la GSM Association à riposter en France. Un responsable senior d’un groupe télécoms européen, qui témoigne de manière anonyme dans le Financial Times, évoque un risque de «guerre» entre Apple et les opérateurs. Ces derniers pourraient notamment couper les subventions accordées à l’iPhone en guise de représailles, avance ITespresso.fr. Une contre-performance ptentielle pour les ventes de l’iPhone. Robin Bienenstock, analyste chez Bernstein, évoque une chute de 12 % des ventes si ce scénario se concrétisait.

La contre-attaque devrait s’étendre aussi à l’international. Selon La Tribune (19/11), elle pourrait surgir du côté de la GSM Association qui réunit des opérateurs internationaux comme Vodafone, France Telecom/Orange, China Mobile, AT&T ou Telefonica mais aussi les fabricants de cartes SIM. Un groupe de travail va plancher sur une analyse de marché jusqu’en janvier 2011. Les opérateurs envisageraient dès 2012 la conception d’une solution de carte SIM “standardisée et ouverte” sous forme de puce ou d’une solution logicielle, visant à contrecarrer l’offensive en solo d’Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur