Risto Siilasmaa : « Nokia sera une entreprise solide »

4GRéseaux
Risto Siilasmaa, président et PDG par interim de Nokia

Réseaux mobiles, géolocalisation, brevets… Le PDG par intérim Risto Siilasmaa revient sur la stratégie de Nokia à construire dans l’ère post-terminaux mobiles.

« Je veux croire que c’est le début des 150 prochaines années de l’histoire de Nokia. » Risto Siilasmaa, président et PDG par intérim du constructeur finlandais, est résolument optimiste quant à l’avenir de l’entreprise après l’annonce, le 3 septembre, de vendre sa division terminaux à Microsoft.

Fondateur et ancien dirigeant de F-Secure (un autre acteur finlandais, de la sécurité) et membre du conseil d’administration depuis mai 2012 de Nokia, Risto Siilasmaa confirme la stratégie précédemment annoncée, à savoir le recentrage sur les solutions réseaux mobiles et la 4G LTE avec Nokia Solutions and Networks (NSN) d’une part, et le développement de services de localisation avec Here. Sans oublier l’exploitation de la propriété intellectuelle des « Advanced Technologies ».

« Nokia sera très différent sans les terminaux mobiles et les services aux entreprises, déclare le dirigeant intérimaire qui succède à Stephen Elop reparti chez Microsoft. Mais ce sera une entreprise solide, avec des finances saines et trois activités solides – NSN, Here et Advanced Technologies – chacun leader en technologie et innovation. »

NSN, unité indépendante

Concernant NSN, la division réseau mobile « continuera d’être dirigée comme une forte unité indépendante ». Rappelons que, début juillet, Nokia a racheté à son copropriétaire Siemens les 50% du capital de l’équipementier. La stratégie pour NSN sera simple : se concentrer exclusivement sur les produits innovants à l’image de Liquid Applications présenté à Barcelone en février dernier. Autrement dit, Nokia mettra toutes les forces de NSN sur la 4G et ses évolutions. L’équipementier est crédité de la deuxième place mondiale du marché LTE selon le cabinet Dell’Oro, derrière le chinois Huawei.

Le marché de la géolocalisation est doté d’un prodigieux potentiel de développement, selon Nokia. « Nous pensons que les technologies et les services de localisation seront déterminants dans la prochaine phase de l’Internet mobile, avec des terminaux toujours plus connectés au cloud, avance le dirigeant. Nous croyons également que la localisation deviendra un élément essentiel dans tous les secteurs. » A commencer par l’automobile où Nokia a récemment annoncé plusieurs solutions Here et des partenariats (notamment Mercedes-Benz).

Exploiter la valeur technologique

La seule réelle nouveauté concerne la création de la division Advanced Technologies, qui réunira de fait les équipes de développements techniques et celles de la propriété intellectuelle (brevets), « tout en explorant de nouveaux sujets d’importance stratégique ». N’en doutons pas.

N’oublions pas que Nokia est notamment impliqué dans le développement des codecs de compression audio-vidéo H.264 et la voix haute définition en mobilité, mais aussi les connexions à basse consommation (Bluetooth) ainsi que les technologies d’imagerie telles que la réalité augmentée. Nokia détient pas moins de 10 000 familles de brevets dont nombre sont exploités par les constructeurs de terminaux.

« Au cours des prochains mois, mon objectif principal sera de clarifier notre stratégie, définir la bonne structure d’entreprise, pour atteindre les objectifs que nous nous fixons. Et, avec mes collègues du conseil d’administration, nous allons nous concentrer sur le recrutement de la personne qui prendra la direction de Nokia. » Il n’y a pas que chez Microsoft qu’on se cherche un dirigeant.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’histoire de Nokia ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur