Roaming : Le Parlement européen donne son feu vert à la réduction des tarifs

Réseaux
Roaming : le Parlement européen valide la baisse des tarifs | Silicon

Conformément à un accord provisoire conclu avec Bruxelles et adopté jeudi dernier par le Parlement européen, les tarifs de l’itinérance mobile et des services de données devraient fortement baisser à partir du 1er juillet 2012.

À la suite d’un accord entre la Commission et le Conseil de l’UE, le Parlement européen a adopté jeudi par 578 voix pour, 10 voix contre, et 10 abstentions, la baisse des tarifs de l’itinérance mobile (roaming). Une fois adoptées par le Conseil des ministres de l’UE en juin, les nouvelles règles remplaceront celles de 2007, et entreront en vigueur le 1er juillet 2012.

La dynamique concurrentielle

Les nouvelles règles communautaires permettront aux particuliers et aux voyageurs d’affaires de bénéficier de tarifs moins onéreux sur leurs communications mobiles, voix et données, lors de leurs déplacements au sein de l’Union européenne. Par ailleurs, à partir de juillet 2014, les consommateurs européens pourront choisir un autre opérateur mobile que le leur pour l’itinérance, tout en conservant le même numéro de téléphone. Afin de dynamiser la concurrence, les nouvelles règles prévoient également l’ouverture du marché à de nouveaux entrants. Ainsi, les opérateurs mobiles virtuels (MVNO) pourront accéder aux réseaux d’autres opérateurs pour fournir leurs propres services d’itinérance.

À l’heure actuelle, le développement de l’Internet mobile est freiné en Europe par l’absence de limite aux prix que peuvent imposer les opérateurs à leurs abonnés sur les communications de données. Afin d’accélérer l’utilisation d’Internet sur smartphones et tablettes, les communications de données seront plafonnées à 70 centimes par mégaoctet dès le 1er juillet 2012 pour le marché de détail, hors TVA (aujourd’hui, le mégaoctet peut être facturé plusieurs euros). Ces communications passeront à 45 centimes en juillet 2013, puis à 20 centimes au 1er juillet 2014, et ce conformément à la nouvelle grille tarifaire dévoilée en mars par l’exécutif européen.

Sur les appels mobiles vocaux, de nouveaux plafonds seront appliqués. Ainsi, le coût d’un appel d’une minute passera à 29 centimes à partir du 1er juillet 2012 pour le consommateur (contre 35 centimes aujourd’hui) et à 19 centimes dès juillet 2014. Les SMS seront également moins onéreux, passant d’un plafond actuel de 11 centimes à 9 centimes le 1er juillet prochain, et à 6 centimes le 1er juillet 2014.

1000 euros d’économie par an pour un professionnel ?

La Commission européenne, qui garantit ces règles jusqu’au 30 juin 2017, estime qu’elles permettront à un voyageur d’affaires de réaliser une économie de plus de 1000 euros par an sur ses communications mobiles lors de ses déplacements sur le territoire européen. Une famille en vacances d’été dans un autre pays de l’UE que le sien pourrait réduire ses frais de téléphonie mobile d’au moins 200 euros.

Cette année, les Européens dépenseront environ 5 milliards d’euros dans les services d’itinérance mobile, ce qui représente une économie de quelque 15 milliards d’euros par rapport à ce que les mêmes services de roaming auraient coûté en appliquant les tarifs adoptés en 2007… Si les consommateurs se réjouissent, les opérateurs font grise mine. Confrontés à la baisse du trafic ‘voix’, ces derniers craignent que la révision à la baisse des tarifs de gros et de détail sur l’itinérance mobile entraîne une réduction de leurs revenus.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur