Des robots pour gérer les datacenters de Facebook ?

CloudDatacentersDSIProjets

Facebook recrute un spécialiste de l’automatisation industrielle et robotique. Pour automatiser la maintenance de ses datacenters ?

Quand on s’appelle Google ou Facebook, la question des coûts d’un datacenter n’est jamais négligeable et chaque amélioration est immédiatement significative. On connaît certaines recettes comme la réduction de la consommation d’énergie ou l’optimisation des équipements. Une autre voie réside dans une automatisation de plus en plus poussée des processus de maintenance, aujourd’hui dévolus en grande partie aux humains.

Facebook s’interrogerait sur cette dernière orientation si on en croit la publication d’une offre d’emploi non datée et repérée par nos confrères de Venturebeat. Le réseau social cherche un ingénieur en génie électrique avec une compétence en robotique. L’annonce souligne que « le candidat sera en charge de la conception du système et des circuits électriques pour le développement d’une offre d’automatisation industrielle et de robotique ». La personne recrutée rejoindra l’équipe ingénierie stratégique et développement de Facebook à Menlo Park. Elle devra afficher « plus de 10 ans d’expérience dans la conception de systèmes électriques pour l’automatisation industrielle, des véhicules ou des robots ».

Une compétence datacenter souhaitée

Dans l’offre, on notera que la compétence en matière de datacenter est un plus. Ce qui laisse à penser que l’expertise du candidat sera utilisée dans ce domaine. Chez Facebook comme partout ailleurs, ce sont des hommes qui réalisent les travaux de maintenance sur les différents équipements (serveurs, réseaux ou stockage) au sein de ses datacenters.

La question de l’automatisation devient récurrente chez les géants du Web qui s’empressent d’acquérir des compétences et des talents à coup de rachats de sociétés ou de partenariats avec les universités. Ce sujet rejoint des problématiques de Machine Learning et d’intelligence artificielle. En la matière, la firme de Mark Zuckerberg s’est adjoint l’expertise reconnue d’un Français, Yann le Cun.

A lire aussi :

Régis Castagné, Equinix : « les datacenters exigent une présence humaine renforcée et qualifiée »

Les datacenters français inquiets sur le rééquilibrage des tarifs de l’électricité


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur