Rockband Beatles sauvera-t-il le marché des jeux vidéos?

Cloud

Dans une période que certains qualifient de difficile, le secteur des jeux vidéos voit une nouvelle star pointer le bout de sa guitare : Rockband Beatles. Les éditeurs espèrent en tirer une rente importante.

Editer un jeu vidéo avec l’étiquette Beatles est ce que l’on appellerait en finance une valeur refuge. Parier sur les quatre fantastiques de Liverpool est donc le choix opéré par Electronic Arts et Harmonix pour sortir sur les trois consoles de salon «next-gen» la dernière version du jeu Rockband avec ses majestés les Beatles.

Pourtant, à en croire certaines analyses, le secteur du divertissement numérique serait entre deux eaux. Une étude menée par la banque UBS expliquait même qu’après une année 2009 des plus creuses, avec une hausse de 3 %, l’année prochaine devrait connaître une croissance globale de 15 % : «Au final, selon UBS, entre 2008 et 2012, la croissance moyenne devrait être de 10 % par an. »

Mais si le secteur est encore porteur, occasion est donnée de sortir l’artillerie lourde, à savoir des jeux qui ont la capacité de toucher un large public. Rockband Beatles sort donc accompagné de 45 chansons (dont Paperback writer, A Hard Day’s Night, Yellow Submarine, The End en chanson cachée) avec l’objectif d’être vendu à 2 millions d’unités. A presque 200 euros le jeu, la calcul est alors simple…

Autre point fort qui penche du côté d’une « relance », le jeu est proposé sur toutes les consoles actuellement disponibles sur le marché. Une sortie qui va de pair avec les annonces de baisses des prix des machines Sony et Microsoft. La Xbox Elite a baissé son prix de 50 euros, désormais disponible à 249 euros (comme la Wii de Nintendo). De son côté, la firme de Tokyo, Sony, a annoncé la sortie d’une nouvelle version de la PlayStation 3 (Slim) pour 299 euros.

Le concurrent direct de RockBand, Guitar Hero, développé par Activision n’est pas en reste puisqu’après l’expérience Aerosmith, il compte sortir très bientôt une nouvelle version de son jeu avec les Rolling Stones et Nirvana. Rien que du très beau. En attendant, le choc des guitares se poursuit par éditeurs interposés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur