RockMelt, un futur navigateur web dédié à Facebook?

Logiciels

Co-fondateur de Netscape, Marc Andreessen revient dans les technologies web en créant RockMelt, une start-up chargée de développer un nouveau navigateur qui se rapprocherait de Facebook.

Internet Explorer, Firefox, Opera, Safari, Chrome… Y’a-t-il encore la place pour un sixième navigateur majeur sur le marché? Marc Andreessen le pense puisqu’il vient de créer une entreprise baptisée RockMelt (roche en fusion) ayant pour ambition le développement d’un nouveau navigateur web, rapporte le New York Times (13/08/2009).

Marc Andreessen n’est pas un débutant en la matière puisqu’il avait co-développé Mosaic, le premier navigateur web à interface graphique du marché qu’il exploitera ensuite sous forme commerciale en fondant la société Mosaic Communication qui deviendra Netscape Communicator. On connaît la suite : l’arrivée d’Internet Explorer livré en standard à partir de Windows 95 provoqua la chute commerciale de Netscape qui, après son acquisition par AOL et moult tentatives de redéveloppement, fini tragiquement.

Quant au créateur de Netscape, il a pris d’autres chemins, lançant de nouvelles entreprises (dont Opsware revendu à EDS puis HP pour 1,6 milliard de dollars) ou Ning (une plate-forme de création de réseaux sociaux) et investissant dans plusieurs start-up comme Digg, Twitter ou Netvibes avant de lancer son propre fond d’investissement, le « Andreessen Horowitz fund ». Pour l’anecdote, une partie des développeurs de Netscape créèrent en 1998 la Mozilla Organisation (du nom de code du développement de Netscape) aujourd’hui à l’origine du principal concurrent d’Internet Explorer : Firefox. Un retournement de l’histoire qui semble donc inspirer Marc Andreessen.

Pour le moment, on ne connaît pas grand-chose des plans de RockMelt. Mais Marc Andreessen s’est entouré de personnalités de choix : Eric Vishria et Tim Howes, tous les deux anciens dirigeants de Opsware (fondée à l’origine sous le nom de LoudCloud). La complicité avec Tim Howes remonte d’ailleurs à l’époque de Netscape. De plus, Marc Andreessen a laissé entendre que le futur navigateur pourrait se rapprocher de Facebook (dont le créateur de Netscape figure d’ailleurs parmi les dirigeants). « Il y a toutes sortes de choses que vous feriez différemment si vous développiez un navigateur en partant de zéro », déclarait antérieurement l’entrepreneur au quotidien new-yorkais.

L’originalité, l’innovation et l’efficacité sont effectivement les points indispensables à toute nouvelle application pour s’imposer sur le marché aujourd’hui. Qui plus est pour les navigateurs. A eux deux, Internet Explorer et Firefox comptent pour près de 90 % du marché, selon StatCounter. Opera ou Safari d’Apple ne parviennent pas à décoller. Même Chrome, pourtant bourré de qualités et développé par l’ambitieux Google, ne dépasse guère les 3 % bientôt un an après son lancement. L’arrivée d’un nouveau navigateur (s’il s’agit bien d’un navigateur) montre cependant, s’il en était besoin, que le marché des navigateurs est un marché aussi vivant que stratégique pour le web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur