Roland Garros: quand Visual Match (IBM) décrypte la chute de Rafael Nadal…

Logiciels

Ca fait mal… Explication et commentaires par un expert et coach, Guy Forget lui-même.

Dès le 1er set, il est clair que Rafael Nadal se laisse mener par Robin Soderling. Au 2è set, il revient à fond dans le jeu et joue coup sur coup contre Robin, nous explique Guy Forget avec son entrain légendaire. Mais ensuite, Robin sent qu’il n’a plus rien à perdre, il prend tous les risques et pressure Rafael qui prend du recul et se réfugie dans ce que j’appellerais la zone orange / rouge en fond de court, où il va devoir courir et prendre des risques, et il cumule les fautes. Regardez, tout ceci se lit explicitement, point par point, sur Visual Match

Cette édition 2009 de Roland-Garros aura historiquement été marquée par la déroute d’un grand champion, adulé par beaucoup, roi du tennis longtemps invaincu ces dernières années.

Sur place, avec la complicité sympathique d’un autre champion que les français n’oublient pas – Guy Forget, ami et coach des plus grands- nous avons pu mieux comprendre comment le phénix du tennis espagnol a sombré face à Robin Soderling. Grâce aussi à une innovation , imaginée par l’ex-champion français: Visual Match, application innovante de 2009, développée par IBM, partenaire du tournoi de Roland-Garros depuis 1985.

Cette nouveauté, en version bêta, accessible sur le site de Roland-Garros (http://www.rolandgarros.com/fr_FR) constitue bien “une nouvelle façon de vivre le tennis en ligne“. L’application permet effectivement à tous les fans de décrypter tous les points d’un match et d’en mieux comprendre le déroulement.

Dans le cas de ce match historique Nadal-Soderling, on comprend tout de suite, on visualise à partir d’une courbe qui suit le match point par point ce qui a entraîné la défaite du grand champion espagnol. Avec la vidéo, en parallèle, cela devient un (vrai) jeu d’enfant que de suivre les instants clés des matchs

ibm_roland_garros_09_guy_forget_img_4989.jpg

IBM et Roland-Garros proposent cet outil en version bêta, invitant ses utilisateurs à faire part de leurs suggestions et commentaires afin d’en améliorer le fonctionnement.

L’ami Guy Forget a sa petite idée là-dessus: il a déjà en tête de permettre de délimiter trois zones sur le court – verte, orange, rouge – qui permettraient de visualiser les déplacements “dangereux” ou risqués.

Rappelons qu’il existe déjà depuis quelques années, un enregistrement vidéo des matchs, sur DVD, remis notamment à chaque joueur 20 minutes après le match et qui apporte le détail de nombreuses informations clés : nombre de points gagnés, perdus, fautes directes ou fautes provoquées, placement des balles de jeu, premières balles de service, deuxième balle, vitesse des services (entre 150 et 220 KmH!).

En 2008, dans les tableaux des simples Dames et simples Messieurs, ce sont plus de 45 000 points qui ont été enregistrés et analysés.

Les capteurs sont partout et génèrent un grand nombre de données… Avec Internet, tous ces éléments sont aujourd’hui interconnectés. Et grâce à de nouveaux systèmes très puissants, à des outils d’analyse perfectionnés, nous pouvons transformer ces montagnes de données en connaissances, en “intelligence”, – ce n’est pas Big Brother mais Big Blue qui s’exprime ainsi dans sa nouvelle communication sous le titre vers “Une planète plus intelligente” (Smarter planet). Appliquée au tennis comme aux engorgements de trafic dans les grandes villes, ça mérite le détour.

ibm_garros_2009_visual_match_nadal_3.jpg

___

http://www.rolandgarros.com/fr_FR


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur