Romain Linsolas, Société Générale : « le développeur doit être animé par la passion »

Développeur depuis 8 ans au sein de la Société Générale, Romain Linsolas témoigne de l’évolution des carrières dans sa profession. Et de parler d’une « véritable prise de conscience » de la part des entreprises de la nécessité de disposer, dans ces métiers, de profils d’experts. « Cela n’était pas forcément le cas en France il y a encore quelques années », avec de jeunes ingénieurs qui passaient quelques années au développement avant d’être propulsés chefs de projet. « Aujourd’hui, on s’est rendu compte qu’on est face à deux métiers qui sont différents, assure le développeur senior. Le métier de développeur est devenu un métier de persistance. Un bon développeur n’est pas forcément un bon manager, et vice-versa ! »

Pour Romain Linsolas, deux qualités doivent animer le ‘dév’ : la responsabilité par rapport au code qu’il produit et la passion, indispensable pour suivre le rythme des nouvelles technologies et des évolutions de l’organisation. Comme le rapprochement entre développeurs et production. « Le métier d’un développeur ne consiste pas à s’arrêter quand le livrable est transmis à la production », résume-t-il.

Réalisation : Thibault Deschamps

A lire aussi :

C. Gonçalves, Société Générale GBIS, « Les développeurs sont devenus des intrapreneurs »
M. Blottière, DSI Axa France : « les développeurs sont liés à la transformation de l’entreprise »