Royaume-Uni: le piratage au format DVD s’aggrave

Régulations

Les cinéphiles anglais disposent d’un impressionnant catalogue de DVD pirates, et selon la Federation Against Copyright Theft (FACT) ce n’est pas prêt de s’arrêter. D’après les estimations de l’association, le piratage de ce format a progressé de 133%

Dernière opération en date, une perquisition dans le quartier de Park Lane à Southall. Les investigateurs de l’association commerciale de l’industrie britannique du disque (BBI) et la police ont réalisé une impressionnante saisie.

Dans un petit studio de 15 mètres carrés il ont découvert une véritable usine à pirater. Les policiers ont saisi pour plus de 594.000 euros, 24 multi-graveurs de DVD, trois photocopieurs, trois ordinateurs et des milliers de cd et dvd vierges… Bref, un véritable arsenal pour une production quasi industrielle. Et la police estime que ce pirate était capable de graver 50.000 DVD par jour. La perte pour l’industrie cinématographique anglaise s’estime à plusieurs millions d’euros. Selon les estimations de FACT, 3 films sur 10 achetés sont piratés. Et le client n’y voit généralement que du feu tellement la copie ressemble à un original. Auparavant les copies arrivaient surtout de l’étranger mais maintenant la production se fait aussi localement. D’après l’association les DVD piratés importés ont diminué. “Seulement” 661 581 saisies. En 2005 L’association de lutte contre la piraterie annonce avoir saisi 386 569 DVD pirates. C’est la plus importante opération lancée en Europe de l’Ouest contre des pirates de films, musique et logiciels. Un coup dur pour la communauté du warez qui va devoir être sur ses gardes. Car dorénavant la police peut s’inventer chez elle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur