Royaume-Uni : les sites Web 2.0 cartonnent

Régulations

Les sites qui offrent la possibilité de partager des contenus avec la communauté sont en pleine expansion

La grande tendance actuelle du Web, c’est bien le partage. Preuve en est les résultats de site YouTube ou encore Wikipédia.

Le cabinet d’études ComScore vient ainsi de mener une enquête auprès des sites dits Web 2.0 et selon les résultats publiés dans le document, plusieurs d’entre eux font une entrée remarquée dans le Top 50 des pages les plus visitées. Prenons en exemple le réseau encyclopédique Wikipédia qui propose aux internautes de rédiger eux-mêmes des notes sur leurs sujets de prédilection, sous l’?il d’un modérateur (qui parfois laisse passer des informations erronées… Lire nos articles) Ce site qui connaît un succès mondial est passé de la place de 78è site le plus visité en juillet 2005 à la 16è place du classement 2006. Avec une augmentation de son trafic de 253%, Wikipédia est le symbole le plus pertinent de la réussite des sites de “social networking“. Le géant MySpace.com est également de la partie avec une augmentation de 467% du nombre de visiteurs. Officiellement lancé en décembre 2005, ce site a déjà réuni 3,9 millions de visiteurs britanniques. Enfin le site favori des chères petites têtes blondes, Bebo.com, est également en progression de 328% à 3,9 millions de visiteurs. La réussite de ces sites s’explique par plusieurs facteurs. D’abord le Web 2.0 permet une formidable interactivité de l’internaute et de la communauté. En outre, les adeptes de ce type de sites ont tendance à revenir plusieurs fois et à rester plus longtemps sur les pages communautaires que sur les sites Web traditionnels. Dans son analyse Comscore explique que l’effet “bouche à oreille” est également à l’origine du succès du Web 2.0.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur