RSA présente ‘FraudAction’, solution anti-chevaux de Troie

Régulations

Sus aux ‘chevaux de Troie’ (‘trojans’) et autres codes malveillants!

RSA étend ses infrastructures d’anti-phishing, d’anti-pharming et de lutte contre la fraude pour aider ses clients (ndlr : notamment dans le secteur financier) à se protéger contre les attaques.

Plusieurs types de menaces, comme les chevaux de Troie, le piratage de session, ou l’utilisation de Keylogger, connaissent selon l’éditeur “un inquiétant essor témoignant d’une forte activité des fraudeurs dont l’objectif est de subtiliser aux consommateurs des informations financières ou personnelles.”

“Depuis un certain temps, les chevaux de Troie et autres logiciels criminels exercent une pression croissante sur le marché ; il semble cependant que nous ayons désormais atteint un seuil où ce sont les clients eux-mêmes qui exigent que des mesures soient prises pour éradiquer ces menaces,” estime Gaël Barrez, directeur commercial Europe du Sud des solutions anti-fraude chez RSA.

Pour sa part, Avivah Litan, vice-président et “Distinguished Analyst “ au Gartner dresse un bilan similaire : “Les chevaux de Troie et les attaques avancées deviennent de plus en plus menaçants. Car ils sont beaucoup plus discrets que les attaques traditionnelles de phishing ; ce qui les rend d’autant plus dangereux dans la mesure où ils exigent une formation et une sensibilisation des utilisateurs pour les éviter. Les prestataires de services doivent désormais adopter une approche proactive de la protection de leurs clients et de leurs comptes ; des solutions sont en train d’émerger pour atteindre cet objectif.”

RSA FraudAction Anti-Trojan offre les services suivants :

-Identification et analyse: Agrégation des données des partenaires antivirus de RSA permettant aux établissements financiers de visualiser l’ensemble des menaces potentielles pesant sur leurs clients et leurs modes opératoires.

-Blocage: Pour aider les établissements financiers à ériger une couche de protection immédiate en bloquant les accès des utilisateurs aux contenus et zones Web contaminés.

-Fermeture: Pour donner un coup de pouce aux établissements qui souhaitent maximiser l’efficacité de la lutte contre les attaques en éradiquant les menaces identifiées – voire en fermant les sites frauduleux via la “Drop Zone”.

Le service RSA FraudAction Anti-Trojan sera disponible dès avril 2007. Le prix de la solution n’a pas été communiqué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur