RSA Security va protéger la PSP

Régulations

Le groupe spécialisé dans la sécurité vient d’hériter d’un gros dossier: la sécurisation de la PSP et de la PlayStation 2. Une tâche difficile, car les “Black Hackers” sont probablement déjà à pied d’?uvre

La petite PSP qui arrive dés le premier septembre dans les rayons de nos magasins va bénéficier du savoir-faire du groupe RSA Security. Dans un communiqué, l’on apprend que le groupe nippon, Sony, a décidé d’utiliser sa technologie de chiffrement des données de façon à protéger les droits de propriété intellectuelle des éditeurs de jeux et à protéger l’identité des utilisateurs lors de leurs échanges sans fil sur les plates-formes.

Ce n’est pas le premier tour de force de RSA. La technologie de cryptage des données RSA BSAFE est déjà utilisée sur les réseaux d’entreprises, les terminaux mobiles, ainsi que les appareils grand public tels que les téléphones mobiles, les téléviseurs et décodeurs TV, ou les consoles de jeux vidéo. Rick Welch, Vice-Président des Solutions de Développement et des Services Professionnels de RSA Security, se réjouit de cet accord : “nous sommes ravis que les solutions de RSA Security ait été adoptées par Sony pour sécuriser la plate-forme de la PlayStation ainsi que de la nouvelle PSP”. Protéger les identités et les accès des consoles portables pour les communications sans fil Le groupe Sony a adopté les solutions RSA BSAFE car il peut ainsi prévenir les risques de piratage des identités des utilisateurs et aussi des jeux développés par les éditeurs, dont les coûts de création sont extrêmement élevés. L’objectif de cette solution de cryptage est donc double : -Il doit sécuriser la distribution des jeux sur consoles portables -Et protéger l’identité des utilisateurs de PSP dans leur environnement de jeux interactifs. Il faut dire que protéger l’identité des utilisateurs alors que les environnements de jeux deviennent de plus en plus portables et interactifs devient de plus en plus critique. A noter que RAS Security indique dans son communiqué le lancement d’un nouveau produit entièrement dédié à la gestion des droits numériques : RSA BSAFE Mobile Rights Management. Mais aussi que la Nintendo DS utilise déjà le cryptage RSA depuis son lancement. La PSP déjà Hackée !

Le site Tom’s Hardware nous apprend qu’il a trouvé “les traces d’une première version hackée du firmware 2.0 de la PSP.” Ce dernier devait normalement résoudre les problèmes de risques de piratages du système d’exploitation de la mini console, mais sa durée de vie aura été limitée. Selon Tom’Hardware : “Le hacking se résume en une fausse mise jour vers une version 2.1 à partir d´une carte-mémoire, acceptée par le firmware 2.0.” Malgré les propos rassurant des développeurs de cette “mise à jour “, qui affirment :“vouloir exploiter le potentiel de la PSP comme une plate-forme de développement.” la découverte de cette faille est une mauvaise nouvelle pour Sony car elle ouvre des portes à d’autres pirates peut-être pas aussi bien intentionnés. Et ce n’est pas tout, puisque qu’en mai dernier le site PS2nfo.com, révélait qu’un pirate du nom de Paradox avait cassé la protection du support UMD qui sert à stocker les jeux. L’explication qu’offre le site est assez surprenante : “Une fois la protection cassée et le contenu envoyé vers un PC il suffit de le mettre au format ISO, et le standard utilisé par le format UMD étant l’ISO9660, les images UMD ont été simplement gravées sur un DVD”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur