RSS, la révolution sur les messages publicitaires ?

Régulations

MassageCast, l’un des plus anciens acteurs du marketing en ligne, annonce qu’il va révolutionner les messageries publicitaires avec son offre LiveMessage RSS. A voir…

MessageCast, publicitaire américain spécialisé dans la communication en ligne, affirme avoir trouvé la solution pour se démarquer de l’étiquette ‘spam’ – messages intrusifs non sollicités diffusés en masse via les messageries email ? en adoptant une solution totalement ‘opt-in’ avec la technologie RSS.

Un peu de technologies RSS RSS (Really Simple Syndication) est une technologie XML qui permet aux sites Web de ‘marquer’ l’information afin de syndiquer leur contenu, c’est-à-dire d’offrir au visiteur un outil d’identification et de qualification de ce contenu. La technologie RSS a été adoptée par des milliers de sites, dont un nombre important de médias et weblogs, car elle permet d’identifier l’information en lui apportant dans le code des indications précises qui manquent dans les balises html et ne sont pas exploitables sur les sites dynamiques. Opt-in vs opt-out L’opt-in par contre est une approche marketing qui laisse au consommateur le choix de figurer dans des bases de données. Au Etats-Unis, les médias et sociétés de marketing ont réussi à imposer l’opt-out, qui autorise l’expédition aveugle de messages (emails) publicitaires, laissant au consommateur le soin de se désabonner lui même des bases. Une approche qui au final laisse libre cours à tous les abus, puisque n’importe quel message peut être expédié à n’importe qui ! A l’opposé, l’Europe a choisi l’opt-in, à savoir que le consommateur doit autoriser en amont l’expédition de messages, c’est-à-dire que la base de l’expéditeur doit être validée, et que le consommateur aura au préalable autorisé la réception des messages publicitaires. Le raccourci de MassageCast vers la légalité MessageCast de son côté propose avec LiveMessage un raccourci surprenant qui lui permet de qualifier son offre d’opt-in ! La technologie proposée adopte en effet le format RSS, ce qui lui permet d’affirmer que comme le consommateur dispose de la liberté de qualifier l’information qu’il accepte de recevoir, il respecte les lois de l’opt-in. Cette version américaine de l’opt-in peut donc se résumer par l’envoie de messages publicitaires aveugles et en masse (ot-out) mais sous un format qui laisse le consommateur libre de choisir ce qu’il souhaite recevoir. Une conception plutôt orientée, car les internautes qui disposent d’outils de traitement des flux RSS sont plutôt rares, tout comme ces outils d’ailleurs ! En fait, la problématique du RSS provient moins de sa diffusion, tous les navigateurs acceptent les flux RSS – qui ne sont qu’un format XML ? que de la capacité de l’internaute à traiter et qualifier ce flux d’informations. RSS n’est pas du spam ! A voir… Par contre, le choix du format RSS est particulièrement judicieux à deux titres : tout d’abord, ce format qui se veut universel est adapté à toutes les formes de médias capables de recevoir du contenu en ligne, ordinateurs, téléphones mobiles ou PDA, par exemple. Mais surtout, le RSS n’entre pas actuellement dans les techniques de spam, et donc échappe aux systèmes de lutte anti-spam, ce qui permet à MessageCast d’affirmer que LiveMessage est ‘no spam‘. Une manière d’affirmer que comme la firme n’utilise pas les mêmes techniques que les spammeurs, ses expéditions en masse ne sont pas du spam ! Au final, l’adoption de RSS pour les messages publicitaires ressemble plutôt à une bonne façon de contourner les restrictions technologiques et juridiques qu’imposent les lois anti-spam et les règles de diffusion de la publicité intrusive, et de continuer de submerger les internautes de messages publicitaires non sollicités, mais ‘légaux’.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur