Le RSSI « un poste de direction clé », selon Alfresco

DSILegislationPolitique de sécuritéProjetsRégulationsSécurité

Le responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) monte en grade dans les entreprises confrontées au cyber-risque et au règlement sur la protection des données.

Les organisations font face à l’augmentation du risque de cyberattaques d’ampleur. Mais aussi à un cadre réglementaire européen plus stricte avec l’entrée en vigueur, le 25 mai prochain, du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

Dans ce contexte, le responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) gagne en légitimité dans les entreprises, observe l’éditeur de logiciels de gestion de contenu Alfresco.

Pour Ankur Laroia, responsable du pôle solutions stratégiques de l’éditeur américain, la fonction RSSI va même devenir « un poste de direction clé ».

« Avec l’avènement du DevOps, du Cloud, de l’Internet des objets (IoT), du BYOD (Bring your own device) et du Big Data, la ‘surface vulnérable’ s’est élargie et nécessite la protection d’un gardien : le RSSI », a ajouté le manager de l’éditeur ECM (Enterprise Content Management) cité dans un communiqué.

RSSI et direction exécutive

Pour Ankur Laroia : « les dirigeants prennent conscience que la sécurité n’est plus uniquement un problème de technologies du ressort exclusif du département informatique. Elle est une question de risque, et donc un enjeu commercial, qui nécessite des solutions plus larges. »

Un point de vue que partagent d’autres acteurs du secteur numérique, parmi lesquels le cabinet de recrutement de talents Robert Half.

Selon le recruteur, le RSSI peut « approcher la direction générale pour exercer son expertise au-delà du périmètre purement SI ».

Pour « accorder la latitude d’action nécessaire aux métiers » en matière de cybersécurité, observait la société Robert Half dès l’automne 2016.

Qu’en est-il de la rémunération des RSSI ? En France, selon le CESIN (Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique), leur salaire brut annuel moyen atteint 95 000 euros.

Lire également :

Avant le GDPR, les salaires des RSSI flambent

Sécurité : un marché dopé par les cyberattaques et le RGPD

crédit photo © Olivier Le Moal-Shutterstock

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur