Rugrat, le premier virus qui attaque les ’64 bits’

Sécurité

Symantec a découvert Rugrat, le premier virus qui s’attaque à la plate-forme Windows 64 bits

Rugrat est un virus au comportement singulier. Il n’est pas seulement le premier à s’attaquer aux plates-formes Windows 64 bits, il attaque les fichiers

portable executable, des fichiers exécutables portables, mais pas les .dll. Puis il quitte la mémoire une fois les fichiers vérolés. Le volume restreint des plates-formes Windows 64 bits va limiter inévitablement le nombre de postes infectés, même si l’on prend en compte les plates-formes 32 bits qui émulent le 64 bits, ce qui permet à Symantec d’estimer ‘faibles’ les risques de propagation. La menace est cependant jugée sérieuse. En effet, W64.Rugrat.3344 fait figure d’objet de démonstration, voire d’expérimentation, ce qui laisse planer une menace sur la future plate-forme jusqu’à présent considérée comme bien sécurisée. Symantec conseille de mettre à jour les antivirus, certes, mais également de fermer les services inutiles, serveurs Web ou FTP, ainsi que d’interdire l’envoi de fichiers joints. Et pourquoi pas interdire l’accès à Internet ?!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur