Rumeur: Google va vendre des PC? sans Windows

Régulations

Selon le Los Angeles Times, Google devrait annoncer au CES de Las Vegas la commercialisation d’un PC avec le géant Wal-Mart

Mais qu’irait-il faire dans cette galère ? La rumeur enfle, relayée aujourd’hui par le

Los Angeles Times, qui évoque une source confidentielle qui aurait eu un accès à un document de Larry Page relatif à une annonce qui serait faite vendredi prochain au Consumer Electronics Show. Google s’apprêterait, en partenariat avec le géant américain de la distribution Wal-Mart, à lancer un PC dont le système d’exploitation serait un dérivé de Linux développé en interne par le moteur de recherche. Ce n’est pas la première fois que des rumeurs autour de ce type de ‘projet’ sont évoquées. Depuis deux ans, sur le software en particulier, Google travaillerait sur un système d’exploitation concurrent de Windows. Mais aussi sur un navigateur Internet, soit un dérivé de Firefox (Google est l’un des principaux supports de la fondation Mozilla), soit avec le rachat de Opera évoqué avec insistance depuis quelques temps. Mais il y a quelques semaines, la banque d’affaires Bear Strearns a évoqué un autre projet, celui d’une ‘boîte‘, un poste multimédia de salon, point d’accès à du contenu en ligne distribué dans la maison via des technologies sans fil. L’article du Los Angeles Times est donc le pendant de ces rumeurs, qui restent à démontrer, mais nous n’aurons pas longtemps à attendre ! En revanche, quelle est la pertinence de l’information ? Il est certain que le Google recherche à tout prix à faire évoluer son modèle économique, actuellement exclusivement basé sur la publicité. De même, la multiplication quasi confidentielle des acquisitions par le moteur d’ossatures de réseaux Internet aux Etats-Unis est un signe que Google va évoluer vers la fourniture de contenus et de services en ligne. En revanche, basculer vers le hardware représenterait une rupture nette avec le modèle de l’information dématérialisée. La volonté des fondateurs de Google d’affronter Microsoft, attisée par une partie du marché qui voit dans le moteur le seul acteur réellement capable de rivaliser avec le géant de Redmond, est-elle suffisante pour la justifier ? On peut en douter ! Même adossé à Wal-Mart, on ne s’improvise pas fabricant et distributeur d’ordinateurs. Quant à affronter Microsoft et Windows, tous s’y sont cassé les dents, qu’il s’agisse d’Apple ou même de Linux. Mais il semblerait que la prétention des fondateurs de Google n’a pas de limite ! Alors ? Une autre voie existe, qui a d’ailleurs déjà été franchie par d’autres acteurs de l’Internet, comme Yahoo!, et qui semble avoir échappé aux journalistes du Los Angeles Times. Google pourrait monnayer sa marque. Pourquoi pas, par exemple, un PC sous Linux, pré paramétré pour le Web, qui s’ouvrirait sur le moteur de recherche qui fournirait une partie des contenus en ligne, commercialisé par Wal-Mart sous la marque Google, sans que ce dernier n’intervienne dans sa distribution ? Nous attendrons vendredi pour vérifier si la rumeur n’en est pas une de plus, ou si Google va franchir une étape à haut risque pour concurrencer un peu plus son ‘ennemi’ Microsoft ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur