Rumeur : l'indien Wipro lancerait une OPA sur Capgemini

Cloud

Le titre s’est envolé sur les rumeurs qui entourent la première SSII française

Le journal indien Hindustan Times affirme que, selon des sources bancaires non citées, le groupe indien Wipro pourrait lancer avant la fin janvier une OPA sur la SSII française Capgemini.

Négociée entre les banques Citigroup et HSBC, l’opération se ferait au prix de 48 euros l’action, ce qui avec une prime d’environ 20 % par rapport à sa valeur de clôture vendredi dernier, valoriserait la SSII à environ 7 milliards d’euros.

On est loin de ce qui se pratique sur le marché en cas d’acquisition…

C’est pourquoi l’information semble peu crédible. D’autant qu’une OPA hostile sur une société aux biens immatériels est généralement gourmande en ‘cash’, ce qui n’est pas le cas ici de l’offre indienne.

“Depuis plusieurs semaines, on prête à tel ou tel acteur indien la volonté de réaliser une OPA sur notre groupe. Comme pour les autres rumeurs, nous affirmons, d’une part qu’il n’y a aucune conversation d’aucune sorte avec le groupe indien à qui l’on prêterait l’intention de lancer une OPA. D’autre part, nous réaffirmons notre conviction qu’une OPA hostile dans notre secteur d’activité est vouée à l’échec”, a déclaré Philippe Grangeon, membre du comité exécutif de Capgemini, dont les propos ont été rapportés par une porte-parole du groupe.

Certains opérateurs en ont quand même profité pour placer le titre sur achat, ce qui ne peut que revaloriser une action plutôt mal lotie ! Le titre a bondi de plus de 10 % à la clôture de la Bourse de Paris ce 24 décembre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur