Rumeur sur Google : retour du PC, centre commercial virtuel…?

Régulations

La rumeur enfle autour d’un projet de centre commercial de détail virtuel que Google pourrait ouvrir en Europe. En attendant, le moteur expérimente une nouvelle fonctionnalité pour son système de paiement en ligne et confirme sa migration vers l’achat-vente

La recherche en ligne et la publicité contextuelle ont fait leur preuve et la richesse du moteur de recherche. Google doit maintenant étendre ses activités et adopter de nouveaux modèles économiques.

Cette analyse est des plus banales, mais néanmoins pertinente. Et il se confirme aujourd’hui que le focus économique de Google se recentre sur l’achat et la vente. Si l’on observe sa concurrence, on remarquera que Microsoft se concentre sur son moteur de recherche, que Yahoo après les portails se déploie vers les services de VoIP, que eBay en plus des enchères en ligne s’impose sur le paiement avec Paypal, et même qu’après les produits culturels, Amazon.com investit le stockage de données en ligne et à prix économique. Il est évident qu’au moment où tous les acteurs géants de l’Internet cherchent à diversifier leur modèle économique, Google, dont la capitalisation boursière est forte mais fragile, se doit de faire évoluer lui aussi son modèle. The Financial Times, dans son édition de jeudi, évoque un projet de lancement par Google en Europe d’un service destiné aux commerces de détail, qui leur permettrait de vendre leurs produits en ligne. Ce service serait basé sur Google Base, le service d’annonces classées lancé par Google, qui vient d’ailleurs concurrencer directement les sites de petites annonces comme ‘Craigslist‘, qui bénéficient d’une forte audience en Amérique du Nord. Mais pour cela, encore faut-il que Google dispose d’un vrai service de paiement en ligne? C’est fait ! Google a annoncé une évolution de Google Paiements, son service de paiement en ligne, qui s’annonce comme le concurrent direct de PayPal, filiale d’eBay. Google Base – en phase ‘beta’ sur le territoire américain depuis novembre dernier – était jusqu’à présent réservé à la publication de contenu légal ou de publicités, avec une visibilité améliorée sur le moteur de recherche, mais aussi à l’expérimentation de reprises publicitaires sur des médias papier… Google propose désormais, encore en phase d’essai, un nouveau service de paiement en ligne associé à Google Base, qui accepte les règlements des clients par carte bancaire. Un service que Google verrait bien en plate-forme de paiement d’e-commerce. Avec des tarifs agressifs inférieurs à ceux de PayPal, 0,25 dollar de frais et 2,5 % par transaction, contre 0,30 $ et 2,9 % pour son concurrent. Le déploiement d’une plate-forme commerciale virtuelle et en ligne Google en Europe, destinée au commerce de détail, pourrait donc s’appuyer sur les technologies Google Base et Google Paiements. Pourquoi en Europe ? Le marché américain est déjà largement occupé par PayPal, qu’il sera très difficile de détrôner. D’ailleurs, Google Base et Google Paiements ne semblent pas encore avoir réussi à décoller aux Etats-Unis où l’on peut considérer qu’ils restent marginaux. Avec sa diversité linguistique et culturelle, ainsi que ses ‘frontières’, l’Europe pourrait représenter un riche Eldorado pour Google. Le retour du PC Google…

Le

Silicon Valley Watcher évoque des négociations entre Google et Yahoo, associés sur ce coup, avec le fabricant Wyse Technology. L’objectif, proposer un ‘PC du pauvre’, un ordinateur très économique dont on ignore tout de la configuration. Même si une telle offre semble peu probable, elle vient en revanche confirmer le surprenant rapprochement de Google et Yahoo ! Ce dernier dispose d’ailleurs d’expériences plus ou moins réussies dans la déclinaison de sa marque sur du hardware? Quant on poursuit des buts communs, la concurrence mérite bien quelques entailles, pourvu qu’elles génèrent des profits !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur