Rumeur : un nouveau président pour Yahoo! ?

Régulations

C’est la rumeur du jour de l’autre côté de l’Atlantique : Scott Thomson, le président de Paypal, pourrait être nommé à la tête de Yahoo!

La presse américaine, emmenée par All Things Digital, un blog dans la mouvance du Wall Street Journal, se fait l’écho d’une rumeur qui verrait Scott Thompson, l’actuel président de Paypal (la filiale de paiement en ligne d’eBay), prendre la tête du portail internet historique Yahoo!

Une telle nomination aurait du sens. D’abord parce que plus personne n’occupe depuis septembre le fauteuil de Carol Bartz, licenciée d’une manière fort peu élégante par téléphone (lire notre article), ensuite parce que Scott Thomson, président de Paypal, a gravi les échelons de la société à la force de ses compétences techniques – il a été CTO de Paypal avant d’en devenir le président. Un homme expert en plateformes et publicité numérique pourrait être apprécié par les marchés. Et ce n’est pas la première fois que son nom revient dans l’actualité depuis septembre dernier.

Yahoo!, une lente agonie

Rappelons que Yahoo! est dans la tourmente depuis plus d’une décade, depuis plus précisément que les moteurs de recherche ont largement remplacé les annuaires dans le coeur des internautes, et que Google s’est imposé sur ce marché fortement concurrentiel.

Les activités de portail du groupe n’ont pas suffi à relancer la machine. Alors que seul un mariage avec un autre groupe d’envergure semblait possible, Jerry Yang, le fondateur, s’est opposé à l’offre en milliards de Microsoft, la firme de Redmond cherchant un levier pour s’engouffrer sur Internet. D’autres noms ont également circulé, AOL (prétentieux !), le portail chinois Alibaba (en a-t-il réellement les moyens, malgré les 1,7 milliard de dollars investis par Silver Lake Partners ?), et même Google, fervent d’un front anti Microsoft mais ralenti par une valorisation boursière de Yahoo! qui frôle encore les 20 milliards de dollars (lire cet article).

L’offre de Microsoft date de 2008. Depuis, les deux firmes n’ont cessé de jouer au chat et à la souris. Et Carol Bartz, auparavant présidente d’AutoDesk, s’est cassée les dents sur le géant déchu. Qu’en sera-t-il de Scott Thompson ? Si c’est lui qui est retenu pour prendre la présidence de Yahoo!, bien évidemment.

Mise à jour : Scott Thompson est confirmé à la tête de Yahoo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur