Rumeur : une joint-venture Intel – STMicro sur les mémoires flash

Régulations

STMicro n’a pas caché sa volonté se faire de son activité mémoires flash NOR
une ‘spinn off’. La création d’une joint-venture avec Intel, qui
chercherait aussi à s’en débarrasser, a donc du sens

L’information, qui n’est encore qu’une spéculation, nous vient d’Asie, plus particulièrement de EE Times Asia qui dans un article évoque la constitution d’une joint-venture sur les mémoires flash NOR entre le franco-italien STMicroelectronics et l’américain Intel.

L’article va même plus loin puisque citant un analyste d’ATR (American Technology Rersearch), le site d’information révèle que la structure serait en cours d’élaboration et projette même une mise en production pour 2008.

STMicro prendrait 47 % du capital de la nouvelle entité, Intel 43 %, et des investisseurs les 10 % restant. Il sera cependant difficile, sur ce marché sous pression et à faible marge des mémoires flash NOR, de séduire des investisseurs extérieurs, comme l’aventure Spansion (spinn-off d’AMD sur les mémoires flash) l’a démontré.

Chez les deux protagonistes l’opération pourrait se justifier. Des deux côté, STMicro comme Intel, chacun a exprimé au cours des derniers mois sa volonté de se désengager, ou tout du moins de rendre autonome les actifs leur activité dans les mémoires flash NOR. Et dans les deux cas, les spéculations sur leur abandon de ce marché ont été plusieurs fois évoquées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur