Rumeur : VMware se recentre… sur VMware

Régulations

VMware pourrait recentrer ses activités sur son cœur métier et filialiser dans EMC le reste de ses solutions…

La rumeur revient sur le recentrage de VMware sur ses activités historiques et critiques, la virtualisation, Vsphere et l’administration du cloud. Ses autres activités, Cloud Foundry, GemStone, SpringSource, etc., pourraient faire l’objet d’une spin off filiale d’EMC.

La digestion des acquisitions

Au seul énoncé de ces marques/solutions transparait une évidence : VMware affiche une image forte et un positionnement clair. Les autres solutions, fruits d’acquisitions, entrent difficilement dans cette visibilité historique, voire ternissent son image… Pire encore, ces autres solutions sont à la marge de VMware et peuvent lui être d’une faible utilité. Un constat d’échec ?

Autre remarque, le PaaS (Platform as a Service) open source de Cloud Foundry, la technologie de cache des données de GemStone, ou encore les frameworks Java de SpringSource peuvent se révéler transversaux sur l’offre globale d’EMC. Mais dans le même temps nuire à l’image de VMware lorsqu’ils souffrent d’une mauvaise presse, comme lorsque l’éditeur a envisagé une version payante du PaaS de Cloud Foundry.

VMware fait du VMware

Recentrée sur son cœur métier, la virtualisation et sa déclinaison en mode gestion d’infrastructure et Cloud Computing, VMware pourrait évoluer sans risque et continuer à accélérer, confirmant une nouvelle fois qu’elle figure bien parmi les pépites acquises par EMC, qui décidément a eu du nez dans ses acquisitions.

Une autre rumeur milite également pour un projet de spin off sur les solutions moins/non stratégiques de VMware : l’opération serait pilotée par Paul Maritz, ex CEO de VMware (lire « Les changements à la tête de VMware et EMC sont confirmés ») aujourd’hui patron de la stratégie du groupe EMC. Et ce pourrait être Robert Mee, précédemment CEO de Pivotal Labs, l’expert en développement agile acquis en mars dernier par EMC, qui pourrait être placé à la tête de la nouvelle entité.

Paul Maritz, l’homme qui monte chez EMC

Si cette stratégie de recentrage et de spin off est confirmée, le grand perdant au sein du staff des managers d’EMC serait probablement Pat Gelsinger, ex VP d’Intel, ex COO (Chief Operating Officer) de la division Information infrastructure products d’EMC, nommé à la tête de VMware en juillet dernier. Tandis que le grand gagnant serait Paul Maritz, qui marquerait un pas stratégique dans la course à la succession à la présidence du groupe que devrait quitter prochainement Joe Tucci.

Mais tout cela n’est que rumeur et supputations…


Voir aussi

EMC World 2012 : du stockage au cloud hybride, en passant par le Big Data


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur