Rumeurs : un patron allemand pour EADS

Cloud

La présidence du conseil d’administration reviendrait à un français, et Louis
Gallois resterait à la tête d’Airbus?

Le magazine allemand Der Spiegel et le quotidien britannique Herald Tribune affirment que les discussions sur la direction d’EADS ont abouti, et que la présidence exécutive du groupe reviendrait à Tom Enders, qui serait donc l’unique patron.

Si tous les protagonistes s’entendaient à ne plus renouveler l’expérience d’une direction bicéphale, les discussions menées jusqu’à présent, principalement politiques entre l’Allemagne et la France, portaient sur la volonté des premiers, selon le Financial Times, à placer l’actuel co-président Tom Enders à la tête du groupe européen d’aéronautique et de défense.

Concernant le conseil d’administration d’EADS, la présidence en reviendrait en contrepartie à un français, et le Herald Tribune évoque le maintient à la coprésidence d’Arnaud Lagardère. Rüdiger Grube, son homologue allemand, serait donc écarté pour occuper la tête du conseil d’administration !

Côté français, enfin, Louis Gallois resterait donc à la tête d’Airbus, et se verrait confier la délicate mission de mettre en ?uvre le plan Power8 de restructuration de l’avionneur. Une question demeurera en suspens, toujours selon le Financial Times, les rapports entre Tom Enders, 49 ans, et Louis Gallois, 69 ans ?

Reste la question du projet éventuel du gouvernement français d’augmenter le capital d’Airbus. Si cela aboutissait, la part de l’actionnariat allemand resterait cependant la même, le gouvernement allemand avait en effet indiqué qu’il répondrait positivement à la demande de DaimlerChrysler d’augmenter sa propre participation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur