Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudSaaS

SaaS : un outil à double tranchant pour les entreprises

L’extension de l’offre applicative « en tant que service » à destination d’une main d’oeuvre distribuée est à double tranchant. Elle renforce l’expérience utilisateur, tout en s’accompagnant d’une augmentation du « shadow IT », selon un rapport* de la firme américaine Productiv.

Les entreprises concernées par l’analyse utilisent en moyenne plus de 250 applications. Les départements informatiques, sécurité ou encore développement produit sont les plus demandeurs.

Cependant, 56% des applications SaaS étudiées sont déployées et gérées par les départements métiers eux-mêmes, dans l’ombre de l’IT . Un taux en hausse de 4 points de pourcentage par rapport à l’an dernier. La tendance peut, en plus d’affoler les compteurs, étendre la surface d’attaque.

Or, la grande majorité des applications (83%) sont conformes à moins de la moitié des 7 certifications et réglementations de sécurité/conformité courantes listées dans le rapport (CCPA, FedRAMP, FISMA, RGPD, ISO 27001, SOC 2, Bouclier de protection des données Suisse-États-Unis).

Office 365, Google Workspace, Slack et Zoom au top

Voici le top 10 des catégories avec le plus d’applications en mode SaaS (software as a service) :

1. Sécurité et conformité (15 apps en moyenne par entreprise)
2. Gestion de projet (9 apps)
3. Formation (8)
4. Tableur et présentation (7)
5. Recrutement (7)
6. Réunion (6)
7. Expérience client (6)
8. Partage et stockage (6)
9. Messagerie (5)
10. Gestion des identités et des accès (5 apps en moyenne)

Toutes catégories confondues, les applications les plus populaires sont : Microsoft Office 365, Google Workspace, Zoom, Slack et Salesforce, sans oublier Okta, d’après le rapport.

Il reste que le taux d’engagement moyen plafonne à 45%. En d’autres termes, moins de la moitié de l’offre SaaS présente au portefeuille d’une entreprise est utilisée régulièrement.

Cependant, les applications achetées et gérées directement par les départements qui les utilisent bénéficient d’un taux d’engagement moyen plus élevé (54%) que celui des applications provisionnées à leur attention par les services informatiques (40%), relève l’éditeur d’une SMP**.

*Le rapport repose sur l’agrégation et l’analyse de données anonymisées concernant plus de 30 000 applications employées par 190 entreprises utilisant des produits Productiv (source : « The State of SaaS Sprawl in 2021 »).

**SaaS Management Platform

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

HTTPA : vers une attestation d’intégrité sur TLS ?

Greffer à HTTPS un mécanisme d'attestation de l'intégrité des environnements d'exécution : c'est l'idée de…

2 heures ago

Microsoft : qui affiche les rémunérations les plus élevées ?

Satya Nadella, Christopher Young, Amy Hood... Le top management de Microsoft bénéficie à plein de…

3 heures ago

Des Surface Pro sujettes à une faille TPM

Microsoft alerte sur une faille qui permet de faire passer pour sain un appareil qui…

8 heures ago

Capella : la nouvelle ombrelle DBaaS de Couchbase

Changement de marque pour l'offre Couchbase Cloud, qui devient Capella et gagne une option supplémentaire…

10 heures ago

Les 12 tendances Tech à suivre en 2022, selon Gartner

L'intelligence artificielle générative et la "data fabric" font partie des grandes tendances technologiques mises en…

1 jour ago

Cybersécurité : est-il efficace de multiplier les outils ?

Plus de la moitié des centres opérationnels de sécurité d'entreprises croulent sous les alertes émanant…

1 jour ago