Pour gérer vos consentements :
Categories: Régulations

SaaS e-Commerce : Oxatis s’annonce sur Euronext Growth

Direction Euronext Growth Paris pour Oxatis.  Le spécialiste du SaaS e-commerce, né à Marseille en 2001,  vient d’annoncer son  introduction le marché Euronext Growth Paris.

Sur son blog, son PDG et fondateur Marc Schillaci raconte la genèse de cette plateforme SaaS, qui propose une solution de gestion clé en mains des sites marchands via 400 fonctionnalités (création, déploiement omnicanal, référencement, pilotage des catalogues et des commandes, outils marketing et d’analyse, etc). Une vision de la distribution logicielle qui n’allait pas de soi aux prémices de la démocratisation de l’ADSL :  » Mais nous avons persévéré et bien nous en a pris puisqu’aujourd’hui le mail est dominé par le SaaS, le CRM est dominé par le SaaS, comme SalesForce, la bureautique Office de Microsoft a basculé en SaaS, les éditeurs d’ERP avancent à marche forcée vers le SaaS… » écrit-il.

Côté chiffres, Oxatis affiche 75 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 9,6 millions € 2017 ( + 31 % en un an) dont 80 % en France. Le solde, soit 2 millions, est réalisé en Espagne, Italie et Angleterre .

Convertir l’open source en SaaS

Pour poursuivre sa croissance, un de ses principaux défi sera convertir les tenants d’une infrastructure e-commerce largement dominée par l’open source au modèle SaaS , composée d’une multitude de solutions propriétaires.  »

« Seul le e-commerce (en tous les cas en Europe) est encore dominé par l’Open-Source. Mais vous connaissez mon optimisme légendaire, cette domination est une opportunité fantastique pour Oxatis, car comme aux USA il y a deux ans, le marché du e-Commerce va basculer vers le SaaS dans les trois prochaines années. Nous aurons donc trois énormes opportunités : le B2C qui continue à grandir à près de 15% par an, le B2B dont la croissance frise les 30% par an et les migrations OpenSource vers SaaS qui seront massives (elles représentent déjà près de 30% de nos clients chaque mois). » détaille Marc Schillaci.

Un optimisme qui devra convaincre les investisseurs car la rentabilité opérationnelle n’est pas prévue avant 2020 et un CA de 20 millions. Sur son dernier exercice, les pertes d’Oxatis étaient de 2,3 millions d’euros.

Recent Posts

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésentent les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

15 heures ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

16 heures ago

Performance applicative : pas d’analyse sans observabilité ?

Cette année, le Magic Quadrant de l'APM (gestion de la performance applicative) englobe officiellement l'observabilité.…

18 heures ago

Cloud : comment protéger l’Europe de lois à portée extraterritoriale

Arbitrons en faveur d'un niveau élevé de sécurité dans le cadre du schéma européen de…

20 heures ago

JavaScript change de licence : un alignement sur le W3C

Fraîchement adopté, la spécification ECMAScript 2022 adopte une licence plus permissive qui l'aligne sur celle…

23 heures ago

Ecrans PC : l’accalmie avant la tempête ?

La demande des entreprises stabilise les ventes mondiales d'écrans pour PC. Mais la fin d’un…

2 jours ago