Avec SAC Wireless, Nokia veut accélérer les déploiements réseaux aux Etats-Unis

MobilitéRéseaux

Nokia annonce l’acquisition de SAC Wireless, un acteur américain spécialisé dans les solutions et prestations de déploiement de réseaux fixes et mobiles très haut débit.

Nokia profite décidément des 5,44 milliards d’euros récoltés en avril avec la vente de ses terminaux mobiles à Microsoft pour enchaîner les acquisitions. Après Medio Systems (Big Data), Mesaplexx (filtres radio) et Desti (intelligence artificielle) pour le seul mois de juin, l’équipementier finlandais annonce, via sa division américaine, qu’il va acquérir SAC Wireless, un acteur américain spécialisé dans les solutions de déploiement de réseaux et infrastructures les supportant. Son spectre de services couvre les réseaux FTTx, les mises à niveaux vers la 4G LTE et les systèmes DAS (systèmes d’antennes distribuées qui composent les éléments des réseaux sans fils locaux tels que les stations radio macro, têtes de radio, répétiteurs, voire les réseaux Wifi maillés).

L’entreprise créée en 1996 et basée dans l’Illinois, « dispose d’une couverture nationale et d’une performance approuvée de part ses collaborations avec des opérateurs télécoms majeurs », indique Nokia. AT&T, Sprint, T Mobile, Verizon ou encore US Cellular figurent parmi les clients de SAC selon ce qu’il indique sur son site. Le prestataire travaille par ailleurs avec les principaux équipementiers du marché : Alcatel-Lucent, Ericsson, Huawei mais aussi Samsung, et bien sûr Nokia (toujours référencé sur le site comme Nokia Siemens Networks).

Lever les obstacles qui retardent les déploiements

L’opération, dont le montant de la transaction reste confidentiel, vise à permettre à Nokia de réaliser des synergies financières tout en complétant ses équipes internes de déploiement réseau aux Etats-Unis afin de lever les obstacles qui, via des prestataires extérieurs, peuvent allonger les délais de déploiement. SAC Wireless dispose de 450 salariés. « Cette acquisition s’inscrit dans la continuité de nos capacités et investissements continus dans la réussite de nos clients, commente Ricky Corker, vice président exécutif de Nokia Networks pour l’Amérique du Nord. Une fois la transaction finalisée, [SAC] nous aidera à accroître notre part de marché sur le secteur du déploiement de réseau. […] Aucun autre fournisseur n’est en mesure d’offrir ce niveau de service. »

Nokia devrait notamment accélérer son activité dans le secteur des déploiements de small cells, ces mini stations radio, externes comme internes, qui visent à densifier le réseau cellulaire en se reliant généralement directement au réseau filaire. Un marché en plein essor face à l’explosion des besoins mobiles.

L’opération doit encore être approuvée par les instances de régulation locales. Nokia espère la finaliser pour le troisième trimestre 2014.


Lire également
Nokia investit fortement dans le marché de la voiture connectée
Nokia et NTT Docomo testent ensemble la 5G
Nokia rançonné en 2007 pour ses terminaux mobiles Symbian


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur