Safran conservera les mobiles Sagem

Cloud

Le groupe français, né de la fusion entre Snecma et Sagem, veut tordre le cou aux rumeurs

En décembre dernier, des rumeurs insistantes faisaient état d’une possible cession des mobiles Sagem (groupe safran) à son partenaire chinois Bird. Le président du directoire de Safran, Jean-Paul Béchat, avait alors déclaré

“ne pas exclure une cession de la branche de téléphonie mobile à condition que le prix proposé soit intéressant”, dans un entretien au journal allemand Handelsblatt. Il faut dire que les mobiles de Sagem ne sont pas dans le Top 5 des constructeurs mondiaux même s’ils tirent leur épingle du jeu en France où ils font jeu égal avec les grands fabricants. Néanmoins, Sagem se positionne d’abord et avant tout sur des modèles d’entrée et de moyenne gamme. D’où des marges assez faibles. Mais aujourd’hui, le groupe Safran déclare haut et fort que les mobiles Sagem resteront dans son giron. “Nous ne sommes pas en train de vendre nos activités de téléphone mais de consolider cette activité”, a déclaré Jean-Paul Béchat, président du groupe Safran lors d’une conférence de presse. “Nous avons eu un passage à vide, qui est connu. Début octobre, lors de la présentation des résultats semestriels, nous avons indiqué que cette activité avait perdu quelques millions. Mais à partir de septembre, l’activité est sortie du rouge”, a-t-il poursuivi. Il a souligné que le son groupe développait une nouvelle génération de produits, en renforçant son partenariat avec le groupe chinois de télécommunications Bird, qui devrait permettre à cette activité d’être profitable en 2006. Par ailleurs, Jean-Paul Béchat a précisé qu’il n’y avait aucun projet de fermeture de son usine de Fougères (Ille-et-Villaine, ouest de la France), où Sagem assemble des téléphones mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur