Sage conforte sa croissance externe, dans l’automobile

Cloud

L’éditeur confirme son orientation dans la consolidation de son portefeuille auprès d’applications « métiers » ou applications « verticales ». Cogetib, dans la réparation automobile, en est l’exemple

La consolidation dans l’univers des progiciels est loin d’être achevée. Nombre de petits éditeurs, qui ont réussi à prendre des parts de marché remarquables dans certaines professions, finissent par se rallier à des groupes de dimension au moins européenne.

Invoquant le « développement de [ses] activités verticales« , Sage acquiert Cogestib, un des premiers fournisseurs en France de solutions d’ERP pour le monde de l’automobile. « Cogestib est devenue en 26 ans le leader sur le marché de la distribution et de la réparation automobile. » Son chiffre d’affaires en 2004 s’est élevé à 13.8 millions d’euros. Plus de 3 600 clients utilisent quotidiennement les solutions développées par ce petit éditeur qui était déjà partenaire du groupe Sage depuis 6 ans. Il intègre en effet, dans son offre, les comptabilités Sage Ligne 30, Ligne 100 et plus récemment la Ligne 1000. Cette petite société s’est progressivement développée à l’international, en particulier en Belgique, en Espagne et en Suisse où le groupe Sage est bien implanté. Commentaire de Pascal Houillon, d-g de Sage France: «(…) La diminution du nombre de prestataires sur ce marché est inéluctable. Elle est favorisée par la recherche d’effet de levier sur la R&D et par les efforts de rationalisation des constructeurs». Pour rappel, Sage pèse aujourd’hui un peu plus d’un milliard d’euros (1,014 milliard). Au cours du semestre écoulé, le groupe a acquis C2G Informatique, l’éditeur polonais Symfonia et le suisse Simultan.


Avis d'experts de l'IT