Sage conforte sa croissance externe, dans l’automobile

Cloud

L’éditeur confirme son orientation dans la consolidation de son portefeuille auprès d’applications “métiers” ou applications “verticales”. Cogetib, dans la réparation automobile, en est l’exemple

La consolidation dans l’univers des progiciels est loin d’être achevée. Nombre de petits éditeurs, qui ont réussi à prendre des parts de marché remarquables dans certaines professions, finissent par se rallier à des groupes de dimension au moins européenne.

Invoquant le “développement de [ses] activités verticales“, Sage acquiert Cogestib, un des premiers fournisseurs en France de solutions d’ERP pour le monde de l’automobile. “Cogestib est devenue en 26 ans le leader sur le marché de la distribution et de la réparation automobile.” Son chiffre d’affaires en 2004 s’est élevé à 13.8 millions d’euros. Plus de 3 600 clients utilisent quotidiennement les solutions développées par ce petit éditeur qui était déjà partenaire du groupe Sage depuis 6 ans. Il intègre en effet, dans son offre, les comptabilités Sage Ligne 30, Ligne 100 et plus récemment la Ligne 1000. Cette petite société s’est progressivement développée à l’international, en particulier en Belgique, en Espagne et en Suisse où le groupe Sage est bien implanté. Commentaire de Pascal Houillon, d-g de Sage France: «(…) La diminution du nombre de prestataires sur ce marché est inéluctable. Elle est favorisée par la recherche d’effet de levier sur la R&D et par les efforts de rationalisation des constructeurs». Pour rappel, Sage pèse aujourd’hui un peu plus d’un milliard d’euros (1,014 milliard). Au cours du semestre écoulé, le groupe a acquis C2G Informatique, l’éditeur polonais Symfonia et le suisse Simultan.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur