Sage : le net stagne en 2007 malgré une hausse des ventes de 24%

Logiciels

Les marchés financiers ne s’en émeuvent pas, car la marge brute est là. L’action grimpe à Londres…

L’éditeur de logiciels britannique a publié ce 28 novembre un récapitulatif de ses chiffres 2007, qui peut laisser perplexe. Le chiffre d’affaires est en forte hausse de +23,7% à 1,158 milliard de livres Sterling, tandis que le résultat net est resté pratiquement étale à 154,1 millions, avec une très légère hausse de 0,98%.

Le groupe mise toujours sur une croissance à la fois organique et par de nouvelles acquisitions. Et le fait que la marge brute reste honorable.

En 2007, Sage a acquis cinq entreprises pour un total de 73,1 millions de livres.

La croissance organique sur 2007 a été en moyenne de +7%, comme au Royaume-Uni, contre 10% sur l’ Europe continentale. Elle n’a été que de 4% en Amérique du Nord et de 17% dans le reste du monde. En clair, la filiale américaine n’a pas été au mieux -malgré d’importantes acquisitions, expliquant une forte hausse du chiffre d’affaires (+54%) -, ce qui explique les renouvellements intervenus dans son ‘top management’ en octobre dernier.

La bourse de Londres, constate Les Echos, a étonnament bien accueilli ces chiffres. Il faut dire que, sur l’année, le dividende a progressé de 95% à 7 pence par action. Et le groupe se réjouit d’un “bon début” de la nouvelle année fiscale, “dans toutes les régions“.

Bons résultats en France

En France, les chiffres restent sains, comme nous le confirme Pascal Houillon, dg de Sage France. Le chiffre d’affaires a atteint 280 millions d’euros, soit une hausse de +13%, répartie moitié-moitié entre croissance organique et croissance par acquisition.

A noter qu’Adonix (solution ERP d’origine française), désormais la ligne Sage X3, était encore sur cette année fiscale rangée dans les acquisitions:

Son bon développement se confirme“, souligne Pascal Houillon. en particulier dans le haut du “mid-market”, donc les entreprises de 500 à 1.000 personnes où nous prenons clairement des parts de marché – et pas seulement en France: 40% des ventes de Sage X3 [Adonix]ont été réalisées hors de France, notamment en Espagne, Portugal…

La ligne Sage 100 (pour PME) confirme également ses bons scores. Mais c’est surtout l’Edition Pilotée qui se positionne comme le best-seller du moment: “Elle représente plus de 60% de nos livraisons; c’est devenue la version de base !“, constate Pascal Houillon.

Elle a pour effet d'”augmenter le panier moyen” en augmentant l’accès à un plus grand nombre d’utilisateurs. “L’Edition Pilotée a un fort impact dans l’entreprise car elle décloisonne les applications de compta/gestion vers les directions métiers; elle leur apporte des outils accessibles, des tableaux de bord, du reporting opérationnel, hors de la gestion purement comptable.“.

Autre succès observé à Paris lors des récentes Journées Sage : Sage 100 SQL: “Lancé il y a 6 mois, à peine, c’est déjà un succès“.

( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur